Covid-19 : En panne de stratégies, le régime Biya menace d’emprisonnement

A l’issue d’ une réunion du Comité interministériel chargé d’évaluer la mise en œuvre du plan gouvernemental de riposte contre la propagation de la pandémie du coronavirus au Cameroun, le gouvernement se désole du non-respect des mesures édictées en annonçant des sanctions.

Joseph Dion Nguté constate que « certaines mesures de restriction prescrites par le Chef de l’Etat le 17 mars 2020, dans le but de limiter l’expansion de ce virus dans notre pays, ne sont malheureusement pas respectées par un très grand nombre de nos compatriotes. ». En citant précisément les mesures relatives à

« la fermeture systématique des débits de boissons, les restaurants et les lieux de loisirs dès 18 heures ; de l’interdiction des rassemblements de plus de cinquante (50) personnes ; de l’interdiction des surcharges dans les bus, taxis et de mototaxis ; de la restriction des déplacements urbains et interurbains ; de la régulation des flux des consommateurs dans les marchés et les centres commerciaux ; du respect des règles d’hygiène et de la mesure de distanciation sociale édictées par l’Organisation Mondiale de la Santé. » a-t-il lancé avant d’annoncer que ces mesures seront désormais appliquées avec la plus grande rigueur et les contrevenants seront sanctionnés.

« L’article 260 de notre Code Pénal punit d’un emprisonnement de trois (03) mois à trois (03) ans celui qui, par sa conduite, facilite la transmission d’une maladie contagieuse et dangereuse. Dans cette optique, les autorités administratives et municipales, ainsi que les forces de maintien de l’ordre, ont été instruites de renforcer les contrôles et de prendre toutes les dispositions utiles et nécessaires, afin que les mesures prescrites par le Chef de l’Etat soient respectées par tous et partout. », Assure le chef du gouvernement alors que les Camerounais attendent que leurs soient communiquées au quotidien les informations vraies au sujet de ce virus et que des mesures pratiques soient prises afin qu’ils ne soient pas confinés dans la pauvreté, la faim les coupures d’eau et le manque des produits de première nécessité.  

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Attristé par la nouvelle de la mort du légendaire...
Le déplacement de Paul Biya s'est fait dans la...
Chaque jour les zombies qui usurpent le pouvoir, défient...

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments