Coronavirus en Ouganda : 2 hommes blessés par balles par la police pour non-confinement

« Des policiers en service pour faire appliquer les consignes du président ont arrêté deux hommes sur une moto à Mukono (près de Kampala)  jeudi ». Cette déclaration a été faite à l’Agence France Presse (AFP) vendredi,  par Patrick Onyango, porte-parole de la police ougandaise, qui tente à la fois de minimiser l’incident, et d’en faire porter la responsabilité aux victimes.

Des victimes qui circulaient sur une moto et qui auraient été pris en chasse par des policiers,  après que les derniers eurent tenté d’interpeler les premières -aux fins manifestement de les obliger à respecter la mesure de confinement, ou d’application à leur encontre des sanctions prévues pour l’occurrence-.

Poursuivant son récit que d’aucuns estiment biaisé, monsieur Onyango affirme que ce sont les deux hommes à moto qui ont attaqué l’un des policiers, lequel ci a « tiré un coup de semonce en l’air », sans décourager les “agresseurs” qui  « se sont précipités sur lui et il a tiré dans la jambe de l’un et l’estomac de l’autre ».

Les  blessés actuellement hospitalisés, ont quant à eux affirmé n’être pas au fait des mesures restrictives prises par les autorités ougandaises pour faire face à la pandémie mondiale dite du Coronavirus, et à la propagation de la maladie.

Pour rappel, le président Yoweri Museveni a appelé ses concitoyens à se confiner chez eux, et à respecter les mesures des services sanitaires en Ouganda, où, à la date du 27 mars, l’on comptait 18 cas de personnes infectées.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments