Cameroun : un journaliste pris en otage par le régime Biya

Soupçonné d’avoir facilité l’échange entre l’activiste Calibri Calibro et le président français Emmanuel Macron le 22 février au Salon de l’Agriculture de France, Éric Golf Kouatchou, correspondant de Canal 2 international en France vient d’être arrêté par les pontes du régime en place, au cours de son séjour au Cameroun.

 

En séjour au Cameroun depuis le 17 mars, Éric Golf Kouatchou vient de faire interpeller par les services de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) dans la ville de Douala. Le correspondant de la chaîne de télévision privée, Canal 2 Internationale à Paris et en service à la chaîne française d’information en continu, CNEWS, est accusé d’avoir joué un rôle dans l’interpellation par un activiste du président Français le 22 février ; la réponse d’Emmanuel Macron était devenue virale ; elle avait surtout eu de quoi indigner Paul Biya, à qui Macron avait promis de mettre la pression.

Eric Golf Kouatchou, correspondant de Canal 2 international en France

En effet, le journaliste est soupçonné d’avoir donné son badge à l’activiste; lequel document aurait permis à Calibri Calibro d’accéder au Salon de l’Agriculture où se trouvait le Président français. Une information que le journaliste rejette formellement. «Comment j’aurais pu donner mon badge à quelqu’un d’autre alors que moi-même j’étais présent au salon de l’agriculture» s’est-il interrogé. Il nous revient  que le journaliste n’est pas inquiété pour le moment tant il est juste en exploitation, question de faire la lumière sur sa responsabilité ou non dans la sortie de l’activiste Calibri Calibro. Pour cette raison, son employeur ne s’est pas encore exprimé suite à son interpellation.

Mais le Syndicat national des journalistes Cameroun (SNJC) s’indigne d’un « acte de séquestration arbitraire digne d’une époque ancienne » et « exige sa libération immédiate et sans aucune condition sous 48 heures », lit-on entre les lignes d’un communiqué publié ce 4 avril 2020. Les autorités camerounais sont passées maîtres dans les menaces et autres acte de musellement des médias au Cameroun. A titre d’illustration, le journaliste et lanceur Paul Chouta est en détention depuis bientôt 1 an à la Prison centrale de Yaoundé pour diffamation ; l’homme de média a récemment failli être poignardé après avoir été victime, il y a quelques mois d’un empoisonnement dans ce lieu de détention.

#ctaText??#  Crise anglophone : l'urgence d'une médiation canadienne

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Venant s’ajouter à d’autres dossiers, l’affaire de corruption présumée...
Burundi. D'après les bruits qui courent dans la région, suite à...

Autres actualités

Les assassins de Martinez Zogo encerclent Remy Ngono

Les auteurs de l'assassinat de Martinez Zogo, veulent que JP Rémy NGONO la boucle lui aussi et...

Après les pleurs et indignations, on fait quoi ?

Le journaliste Martinez Zogo est mort le 22 janvier 2023 parce que ceux qui étaient censés le protéger...

Des chars de l’OTAN en Ukraine: Prélude à une guerre entre les États-Unis et...

Mercredi, le président Joe Biden a annoncé que les États-Unis enverraient 31 chars lourds Abrams en Ukraine, après...

Crise anglophone : l’urgence d’une médiation canadienne

Désastreux bilan On en est à un point où la crise dans les régions à majorité anglophone...

Assassinat de Martinez Zogo : les vérités de Maurice Kamto

La rumeur est, hélas, finalement devenue la vérité. MARTINEZ ZOGO a été enlevé puis assassiné ! Ils ont...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :