RDC : Le pays pris en étau par deux épidémies meurtrières

Affectée par la menace du Covid-19 depuis quelques temps, la République démocratique du Congo vient d'enregistrer un deuxième cas de mort du à l'épidémie d'Ebola; pathologie dont la proclamation de la fin était prévue le 13 avril en RDC.

Depuis le 10 avril 2020, la République démocratique du Congo a enregistré un premier décès lié à l’épidémie d’Ebola, un sursaut qui a provoqué chez les autorités sanitaires un regain des moyens de lutte contre l’épidémie d’avant et celle d’après, Ebola. Deux jours après la confirmation de ce premier cas – marquant la reprise de l’épidémie –  le 12 avril 2020, le pays a déclaré un second cas de patient atteint d’Ebola. Un fait d’autant plus troublant et inquiétant, car la proclamation de la fin de l’épidémie d’Ebola, initialement programmé pour le lundi 13 avril 2020. Selon les autorités sanitaires congolaises , le deuxième mort enregistré en RDC le 12 avril est un jeune Congolais qui souffraient de« fièvre hémorragique », une caractéristique fondamentale de l’épidémie.

De sources fiables, ce deuxième cas aurait été en contact  avec une autre patiente souffrant de l’épidémie d’Ebola, alors qu’il s’était rendu dans un centre de santé pour son suivi médical et faire quelques examens. Il serait alors entré en contact avec le patient décédé de la même maladie seulement trois jours avant. Les autorités en charge de la santé dans le pays de Félix Tshisékédi se disent dépassé par les événements qui augmentent davantage la peur au sein des populations congolaises.

Déclarée le 1er août 2018 l’épidémie d’Ebola avait déjà formé plusieurs foyers de concentration en terre congolaise. La région de l’Est, notamment la ville de Béni qui a été un  épicentre de l’épidémie pendant son année de gloire. Les services sanitaires du pays n’ont pas encore déclaré l’identité de la jeune patiente dernière décédée en date, mais de ce que nous savons de la victime du 10 avril, il s’agissait d’un homme de 26 ou 27 ans qui n’habitait pas non loin de Béni. La nouvelle de sa mort a été annoncée une cinquantaine de jours sans que le pays n’ait connu de nouveau cas.

#ctaText??#  Etats-Unis/Santé présidentielle : Donald Trump et son médécin rassurent sans convaincre

En cette période de crise sanitaire mondiale, la RDC à elle seule subie la pression de deux épidémies, d’abord celle de covid-19 devenu pandémie et pour laquelle on dénombre 234 cas infectés pour un total de 20 décès sur l’étendue du territoire congolais (au 14 avril) ; puis aussi d’Ebola, une épidémie avec laquelle l’Oms et les services de santé congolais pensaient avoir terminé.

La République démocratique du Congo se retrouve aujourd’hui face à deux épidémies qui ont chacune fait leurs preuves mortuaires en un temps record à travers le village planétaire. À ce jour, le nombre de victimes d’Ebola depuis son apparition sur le sol congolais s’élève à plus de 2 250 morts sur une période de 2 ans seulement. Le Covid-19 quant à lui, ne laisse point de répit aux autorités sanitaires du pays, où chaque jour, au moins un cas s’ajoute à l’effectif pléthorique de la veille.

Yvan Ngon

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

C'est entre les lignes d'un télégramme produit en date...
L'aventure de la taxe sur les téléphones et les...

Autres actualités

Guinée Conackry : Que vaut la ” victoire” de Cellou Dalein Diallo ?

«Mes chers compatriotes, malgré les anomalies qui ont entaché le scrutin du 18 octobre et au vu des résultats sortis des urnes,...

Taxes sur les téléphones : Comment Paul BIYA a cédé

L'aventure de la taxe sur les téléphones et les tablettes numériques n'aura durée que trois jours finalement. Minette Libom, la ministre des...

La scène politique camerounaise en deuil : Woungly Massaga “Commandant Kissamba” a passé l’arme...

L'homme politique Camerounais René Jacques N'gouo WOUNGLY-MASSAGA dit "commandant KISSAMBA" est mort des suites de maladie. Il était né le...

Urgent : La gendarmerie de Bamenda Up Station en feu

C'est un coup sévère qui est porté à l'armée camerounaise sans doute par les combattants séparatistes. L'une des gendarmerie des...

Menaces du Colonel biyaïste Bamkoui à Sébastein Ebala «Si (le Bamiléké) Kamto prend le...

Cela se passe simplement de commentaires, et annonce combien les Camerounais doivent encore lutter pour sortir leur pays de la pire des...
- Publicité -
Facebook Comments