RDC : 10 morts dans une noyade

Les autorités maritimes de la République démocratique du Congo ont annoncé mardi 14 avril 2020, la mort de 10 personnes, par noyade. Le tragique incident a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi, 10 corps ont été repêchés de la rivière de Lumbembe, dans la région du centre du pays.

C’est à Nsumbula – une localité située à environ 150 km de Tshikapa – qu’a eu lieu ledit naufrage. Les autorités provinciales ont déclarés mardi 14 avril 2020,  la mort de 10 personnes, repêchées après le naufrage d’une embarcation surchargée de plus de 20 personnes la veille, sur la rivière de Lumbembe, dans la province du Kasaï. Cependant, le naufrage de lundi sur les larges de la rivière de Lumembe « a  malheureusement coûté la vie à près des citoyens congolais, on dénombre au moins 10 morts dans cette noyade. Mais, on sait quand même qu’il y a des disparus et on s’attèle à rapidement les retrouver », a déclaré le gouverneur de la province du  de Kasaï.

Pour l’instant, les autorités maritimes du pays n’ont pas encore déterminé le nombre de corps « disparus ». Mais, l’administration marine a institué « qu’ils feraient tout pour retrouver au plus tôt les personnes disparus ». Selon le témoignage d’un responsable local « L’embarcation qui a fait ce naufrage était accidenté et avait à son bord plus de 20 personnes, charge supérieure à la norme », il a expliqué un peu plus tard que « des accidents de ce genre où les eaux emportent des congolais se sont déjà répétés plus d’une fois ». Ce naufrage survient juste après celui survenu deux mois avant et ayant causé la mort de 15 personnes et la disparition d’une dizaine d’autres, toujours en eaux congolaise, sur les bords de la rivière Tshikapa.

Pour plusieurs Ong, l’État congolais ne fait pas ce qu’il faut pour éviter ce genre de tragédie. En effet, c’est le énième cas de naufrage sur les courants d’eaux congolais. Généralement, ceux qui se déplacent à partir de ces bateaux artisanaux sont à la recherche de meilleures conditions de vie ou sont des marchands. La République démocratique du Congo compte un nombre modique de routes praticables. D’une province à une autre en RDC l’eau s’interpose comme l’entremetteur cependant, aucune mesure n’a encore été prise par l’administration de Félix Tshisékédi pour assurer le déplacement sécurisé des hommes. Manque de routes, les congolais ont choisi d’effectuer leurs déplacements via le fleuve Congo et ses affluents, souvent au détriment de plusieurs vies humaines.

Yvan Ngon

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

C'est entre les lignes d'un télégramme produit en date...
L'aventure de la taxe sur les téléphones et les...

Autres actualités

Guinée Conackry : Que vaut la ” victoire” de Cellou Dalein Diallo ?

«Mes chers compatriotes, malgré les anomalies qui ont entaché le scrutin du 18 octobre et au vu des résultats sortis des urnes,...

Taxes sur les téléphones : Comment Paul BIYA a cédé

L'aventure de la taxe sur les téléphones et les tablettes numériques n'aura durée que trois jours finalement. Minette Libom, la ministre des...

La scène politique camerounaise en deuil : Woungly Massaga “Commandant Kissamba” a passé l’arme...

L'homme politique Camerounais René Jacques N'gouo WOUNGLY-MASSAGA dit "commandant KISSAMBA" est mort des suites de maladie. Il était né le...

Urgent : La gendarmerie de Bamenda Up Station en feu

C'est un coup sévère qui est porté à l'armée camerounaise sans doute par les combattants séparatistes. L'une des gendarmerie des...

Menaces du Colonel biyaïste Bamkoui à Sébastein Ebala «Si (le Bamiléké) Kamto prend le...

Cela se passe simplement de commentaires, et annonce combien les Camerounais doivent encore lutter pour sortir leur pays de la pire des...
- Publicité -
Facebook Comments