RDC : 10 morts dans une noyade

Les autorités maritimes de la République démocratique du Congo ont annoncé mardi 14 avril 2020, la mort de 10 personnes, par noyade. Le tragique incident a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi, 10 corps ont été repêchés de la rivière de Lumbembe, dans la région du centre du pays.

C’est à Nsumbula – une localité située à environ 150 km de Tshikapa – qu’a eu lieu ledit naufrage. Les autorités provinciales ont déclarés mardi 14 avril 2020,  la mort de 10 personnes, repêchées après le naufrage d’une embarcation surchargée de plus de 20 personnes la veille, sur la rivière de Lumbembe, dans la province du Kasaï. Cependant, le naufrage de lundi sur les larges de la rivière de Lumembe « a  malheureusement coûté la vie à près des citoyens congolais, on dénombre au moins 10 morts dans cette noyade. Mais, on sait quand même qu’il y a des disparus et on s’attèle à rapidement les retrouver », a déclaré le gouverneur de la province du  de Kasaï.

Pour l’instant, les autorités maritimes du pays n’ont pas encore déterminé le nombre de corps « disparus ». Mais, l’administration marine a institué « qu’ils feraient tout pour retrouver au plus tôt les personnes disparus ». Selon le témoignage d’un responsable local « L’embarcation qui a fait ce naufrage était accidenté et avait à son bord plus de 20 personnes, charge supérieure à la norme », il a expliqué un peu plus tard que « des accidents de ce genre où les eaux emportent des congolais se sont déjà répétés plus d’une fois ». Ce naufrage survient juste après celui survenu deux mois avant et ayant causé la mort de 15 personnes et la disparition d’une dizaine d’autres, toujours en eaux congolaise, sur les bords de la rivière Tshikapa.

Pour plusieurs Ong, l’État congolais ne fait pas ce qu’il faut pour éviter ce genre de tragédie. En effet, c’est le énième cas de naufrage sur les courants d’eaux congolais. Généralement, ceux qui se déplacent à partir de ces bateaux artisanaux sont à la recherche de meilleures conditions de vie ou sont des marchands. La République démocratique du Congo compte un nombre modique de routes praticables. D’une province à une autre en RDC l’eau s’interpose comme l’entremetteur cependant, aucune mesure n’a encore été prise par l’administration de Félix Tshisékédi pour assurer le déplacement sécurisé des hommes. Manque de routes, les congolais ont choisi d’effectuer leurs déplacements via le fleuve Congo et ses affluents, souvent au détriment de plusieurs vies humaines.

Yvan Ngon

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

 Au-delà du soutien financier (il y a encore quelques...
Francis Ngannou ne va pas remplacer le défunt acteur...
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...

Autres actualités

Cameroun : Fridolin Nké remet les Beti inféodés à leur place

Merci pour tes précieux conseils mon frère ! Tes mots sont sages.

Cameroun – Turquie : la coopération universitaire renforcée

L'objectif de cette convention de partenariat est d'assurer un partage d'expériences à travers la mobilité des étudiants, enseignants et cadres administratifs et...

Cameroun : 6 morts dans une attaque de Boko Haram

C’est le ministère de la Défense qui a révélé l’information ce 27 juillet à l’opinion publique. Le document produit par ce département ministériel...

Emmanuel macron maintient un soutient assidu à Paul Biya dans ses derniers jours

 Au-delà du soutien financier (il y a encore quelques mois, les salaires des fonctionnaires ont été payés par l’Agence Française de Développement.)...

Université de Yaoundé II : bientôt la rentrée académique

L'année académique 2020-2021 s'achève dans quelques jours, il était important d'en dresser le bilan afin de corriger les manquements observés et de...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :