RDC : Ce qu’il faut savoir sur l’arrestation de Muanda Nsemi

En République démocratique du Congo, l’ancien député dit Muanda Nsemi a été arrêté après un affront meurtrier, à son domicile, le samedi 26 avril 2020. Instigateur de plusieurs massacres inter-tribaux, le Gourou du Bundu Dia Kongo (BDK) a été conduit dans un asile psychiatrique pour déterminer son état mental, afin de répondre de ses actes devant la justice congolaise.

Le chef de la secte séparatiste violente aux idéaux macabres, le Bundu Dia Kongo a été arrêté dans la nuit du vendredi 24 avril 2020 à son domicile, au Centre du Congo. Une altercation qui a opposé les militants du BDK aux forces de défense, a fait la mort de 4 policiers. C’est à l’issue d’un assaut lancé par les forces de l’Ordre du pays, contre quelque 168 adeptes du gourou Ne Muanda Nsemi, que les fantassins de la Sécurité intérieure ont pu interpeller l’ancien député, élu du Kongo Central. Samedi 25 avril 2020, l’ancien professeur de chimie, a été transféré dans une institution psychiatrique dans la capitale Kinshasa, afin de déterminer si ce dernier est en possession de toutes ses facultés mentales, après quoi, il sera convoqué devant un tribunal pour répondre de ses actes.

L’issue finale de l’affront à la résidence du gourou Muanda Nsemi, a donné lieu à 8 morts et plus de 15 personnes blessées. Sur réquisition du parquet, Ne Muanda Nsemi a été « transféré au Centre neuro-psychopathologique de Kinshasa pour subir une évaluation de ses facultés mentales et intellectuelles, pour subir un interrogatoire sur les causes de ses multiples chefs d’accusations », a déclaré samedi, un haut gradé de la police nationale. Avec lui 168 adeptes ont été arrêtés, tous munis d’armes blanches. Les différents chefs d’accusations portés contre lui sont les subséquents, atteinte à la sureté de l’Etat, incitation profonde à la haine tribale, et rébellion. 

« Félix Tshisékédi est un usurpateur », avait déclaré Zacharie Badiengila alias Ne Muanda Nsemi, après la proclamation de l’actuel président congolais Félix Tshisékedi au poste de garant de la Nation. Ainsi, Muanda Nsemi s’était déjà autoproclamé président de la République Démocratique du Congo, en janvier 2020. Selon lui, « il est le choix des dieux du Kongo pour régner et faire rayonner le royaume du Kongo ». Ancien député à l’Assemblé nationale congolaise, il a fondé le mouvement politico-religieux Bundu Dia Kongo (BDK), un rassemblement séparatiste qui promeut un retour à l’ancien royaume du Kongo connu au XVème siècle avant la colonisation du pays par le Gabon et plus tard, par l’Angola.

#ctaText??#  Traitement des artistes : la RDC donne une leçon au Cameroun

Les idéaux du BDK ont provoqué la mort de plus de 500 congolais à ce jour. Les adhérents du BDK s’en prennent régulièrement aux non-ressortissants du Kongo Central, ceux qui sont originaires d’autres provinces du Congo. Toutefois, le souhait de Muanda Nsemi, à savoir un retour au grand royaume Kongo, avec les kongolais du Centre – ancien royaume – a trouvé une voie factice par la mise à mort de plusieurs civils innocents.Faiseur d’élucubrations, Ne Muanda Nsemi avait convaincu la quasi-totalité de ses adeptes que « le Congo ne redeviendra que ce qu’il était autrefois, lorsque les faux congolais – congolais d’autres régions que celles du Centre – seront quittés de la terre du Centre », apparemment destiné à rayonner comme il y a 6 siècles.

Depuis le 13 avril, on a recensé trois échauffourées entre forces de l’Ordre et rebelles du BDK. L’évaluation du nombre de morts est élevée à une vingtaine de personnes civiles, rebelles et policières. Il a réfuté l’élection de Félix Tshisékédi au poste de Président de la RDC, évoquant qu’il est lui, « le choix divin », car il est originaire du Centre Congo. C’est l’accession de Tshisékédi à la magistrature suprême, qui a nourri sa haine contre les ressortissants des autres régions du Congo.

Arrêté après plus de trois massacres dans la province du Kongo Central, Muanda Nsemi a été conduit dans une structure psychiatrique pour voir s’il est en possession de toutes ses facultés mentales. Il sera traduit devant un tribunal pour répondre de la kyrielle d’actes ignobles qui pèsent contre lui. 

Yvan Ngon

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Rencontres entre Officiels camerounais et leaders sécessionnistes : Les secrets gênants du démenti de...

  Pris de vitesse, contourné par d’autres membres du sérail qui avaient une approche de la résolution de...

Cameroun : Maurice Kamto réagit aux “pourparlers” présumés entre gouvernement camerounais et sécessionnistes anglophones

Ecarté par la force de la présidence de la République après son élection en 2018, Maurice Kamto n'en reste pas moins préoccupé...

Négociations entre Ayuk Tabe et leGouvernement camerounais : Ayaba Cho réunit le Conseil de...

A en croire les termes d’un communiqué publié sur les réseaux sociaux dimanche matin par Ayaba Cho, la direction du mouvement sécessionniste...

Bill Gates et le nouvel ordre mondial pour sacrifier la planète

Bill Gates et ses associés du nouvel ordre mondial sont résolus à détruire l'humanité. Cette conclusion a de...

La crise anglophone et la communauté internationale (Décryptage)

La communauté internationale a toujours un rôle essentiel à jouer pour mettre fin aux conflits dans le monde,...
- Publicité -
Facebook Comments