Cameroun-Kondengui : Les détenus sèment la terreur

Une violente altercation a été déclenchée récemment à la Prison centrale de Yaoundé mettant aux prises les prisonniers détenus dans le cadre de la crise socio-politique qui a cours dans les régions anglophones.

Après les tensions récentes suites aux cas de contamination à la prison centrale de Yaoundé, lesquelles tensions ont causé plusieurs troubles qui ont été vite maîtrisées par les forces de l’ordre. Visiblement les mêmes tensions continuent, mais cette fois avec deux groupes de détenus anglophones qui s’opposent. En effet, ces tensions naissent du fait que certains veulent étendre leur pouvoir au sein de la prison en rendant la vie impossible aux autres détenus qui se voient violemment dépouiller de leurs affaires, et mêmes des denrées alimentaires.

La situation a été vite maîtrisée grâce à l’intervention des responsables de la Prison centrale de Kondengui. Deux  groupes de détenus anglophones se sont opposés. La bagarre se justifie par le fait que certains détenus veulent avoir le contrôle sur leurs camarades, parfois utiliser la force pour aller dans les quartiers de certains afin de confisquer les effets et parfois les denrées alimentaires. Selon certaines sources  les meneurs de la bagarre ont été conduits le 29 avril 2020 au Bureau de l’intérieur (BI) de la prison qui est une unité considérée comme un commissariat au sein de la prison. Par ailleurs, on enregistre plusieurs blessés et aucun dégât matériel n’a été causé suite à cette altercation violente.

Il est à noter que les cas de bagarre à Kondengui sont récurrents  il ne se passe aucune journée sans qu’un cas d’affrontement ne soit signalé. Les quartiers les plus populaires sont généralement confrontés à ce genre de situation. En 2017, un affrontement entre prisonniers avait causé la mort d’un détenu qui avait succombé à ses blessures après avoir été poignardé, renseignent les sources dignes de foi.

D.M

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Cameroun: Plainte internationale contre le régime Biya après la marche du 22 septembre

C'est la deuxième missive qu'il adresse au régime Biya après les bavures policières du 22 septembre 2020 dans plusieurs régions du...

A contested legacy: Julius Nyerere and the 2020 Tanzanian election (The Conversation)

By Luke Melchiorre* Julius Nyerere’s ideas and legacy remain objects of debate in contemporary politics, especially in an...

Parqués tels des bêtes à la Police judiciaire à Douala : Leur crime ?...

Ainsi sont toujours les après-manifestations de protestation au Cameroun. C’est une tradition. Comme c’est une tradition que les policiers tirent sur les...
video

Cameroun : Albert Dzongang introuvable depuis le 22 septembre. Vers un Remake de l’affaire...

Arrêté ou en fuite ? Difficile de dire exactement où se trouve l'ancien député du Rdpc, Conseiller du Président national du MRC,...

22 septembre (suite) au Cameroun : Crainte d’un mouvement des avocats après l’arrestation...

Après les centaines d’arrestation opérées depuis mardi dans les rangs des militants de l’opposition et des activistes de la société civile pour...
- Publicité -
Facebook Comments