Afghanistan : attaque meurtrière dans un hôpital

Deux nourrissons ont perdu leur vie, ainsi que treize autres victimes pendant une attaque sanglante à Kaboul récemment selon le porte-parole du ministère afghan de l’intérieur. D’autres victimes, dont trois étrangers ont été sauvées par les forces de l’ordre afghanes au cours d’une périlleuse opération.

Les populations de Kaboul était dans une peur à nul autre pareille suite aux attaques meurtrières à l’hôpital de Kaboul et à l’Est du pays faisant plusieurs morts donc deux nouveaux nés parmi. Sur des images partagées par des sources sécuritaires, on peut voir des hommes en uniforme portant des bébés dans leurs bras, et derrière eux, des femmes tourmentées.Plusieurs versions des faits sont racontées par des populations du coin.

Certains disent  avoir entendu des explosions suivies de tirs. Alors que des sources sécuritaires, elles, racontent que deux assaillants lourdement armés de lance-roquettes et d’autres armes lourdes ont pris d’assaut les locaux de l’hôpital.L’hôpital de Kaboul dit « hôpital des 100 lits », est le plus fréquenté situé dans le Dasht-e-Bartchi, un quartier habité beaucoup plus par les populations Hazara, chiite. Il est à noter que ce secteur est devenu la cible de la secte Etat islamique qui commet des exactions au jour le jour.

Plusieurs ONG ont des maternités au sein de cet hôpital à l’instar de Médecins sans  frontières (MSF) et l’ONG international Marie Stopes, spécialisée sur les questions de contraception. A Kaboul, règne un calme de cimetière au sein de la population traumatisée et qui, depuis plusieurs mois est le foyer des explosions, des bombes visant des véhicules appartenant à l’Etat.Par ailleurs, un terroriste a fait exploser une charge durant les funérailles d’un chef de la police local, causant des pertes en vies humaines et des blessés.

Pendant le mois de mars, l’on a dénombré au moins 50 attaques chaque jour en Afghanistan et ceci depuis l’accord entre Afghanistan et les USA signé à Doha le 29 février 2020. Le bureau politique des talibans dirigé par le mollah Baradar a défini cet accord comme « un accord visant à apporter la paix en Afghanistan ».

Dexter Mve

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Cameroun: Plainte internationale contre le régime Biya après la marche du 22 septembre

C'est la deuxième missive qu'il adresse au régime Biya après les bavures policières du 22 septembre 2020 dans plusieurs régions du...

A contested legacy: Julius Nyerere and the 2020 Tanzanian election (The Conversation)

By Luke Melchiorre* Julius Nyerere’s ideas and legacy remain objects of debate in contemporary politics, especially in an...

Parqués tels des bêtes à la Police judiciaire à Douala : Leur crime ?...

Ainsi sont toujours les après-manifestations de protestation au Cameroun. C’est une tradition. Comme c’est une tradition que les policiers tirent sur les...
video

Cameroun : Albert Dzongang introuvable depuis le 22 septembre. Vers un Remake de l’affaire...

Arrêté ou en fuite ? Difficile de dire exactement où se trouve l'ancien député du Rdpc, Conseiller du Président national du MRC,...

22 septembre (suite) au Cameroun : Crainte d’un mouvement des avocats après l’arrestation...

Après les centaines d’arrestation opérées depuis mardi dans les rangs des militants de l’opposition et des activistes de la société civile pour...
- Publicité -
Facebook Comments