Covid-19 : Human Right watch dénonce l’acharnement contre l’opposition

Dans une récente sortie, l’ONG Human Rights Watch la volonté du régime Biya d’empêcher les actions d’assistance aux populations camerounaises au nom d’un acharnement politique.

 Human Rights Watch  accuse les autorités camerounaises d’utiliser la pandémie de Coronavirus pour régler ses comptes avec l’opposition, en l’occurrence le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), qui menait pourtant une action favorable à la population camerounaise à travers l’initiative Survie Cameroon Survival Initiative (SCSI) qui a favorisé la distribution gratuite  des masques de protection et du gel désinfectant aux habitants de Yaoundé, la capitale. Des volontaires de cette opération ont d’ailleurs été interpellés par le régime en place et « risquent jusqu’à quatre ans de prison » s’ils sont reconnus coupables. Une issue regrettable dont le régime Biya est capable au vu des récentes manœuvres menées pour saper l’opération lancée par le Président Maurice Kamto.

 L’ONG rappelle, pour s’en insurger que le 9 avril, le Ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji a ordonné la fermeture de comptes dédiés à la collecte liée à cette opération, en gelant dit aux sociétés de communication de fermer les comptes mobiles ouverts pour soutenir le fonds. Des semaines avant, le ministre de la Santé publique Manaouda Malachie a refusé de réceptionner le 30 avril 2020 16 800 masques de protection et chirurgicaux, ainsi que 950 tests de dépistage du COVID-19. « Que SCSI qui était porteur de ces kits, n’était pas légalement reconnu par les pouvoirs  publics. », affirmé Manaouda Malachie pour justifier  cette décision inédite.

En effet les autorités sanitaires ont confirmé 2 800 cas de Covid-19 et 136 décès et les Camerounais dans leur grande majorité sont abandonnés à eux-mêmes dans la précarité et l’absence de mesures fermes pour assurer leur sécurité en cette période de Coronavirus. « Mais les masques sont rares et chers. Distribuer des masques gratuits à ceux qui en ont besoin n’est pas une rébellion et cela ne devrait certainement pas valoir l’emprisonnement à des volontaires. Les autorités camerounaises semblent plus soucieuses de vaincre l’opposition que de protéger la santé publique. », s’indigne l’organisation.

Distribuer des masques gratuits à ceux qui en ont besoin n’est pas une RÉBELLION ET cela ne devrait certainement pas valoir l’emprisonnement à des volontaires

HRW
Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Rencontres entre Officiels camerounais et leaders sécessionnistes : Les secrets gênants du démenti de...

  Pris de vitesse, contourné par d’autres membres du sérail qui avaient une approche de la résolution de...

Cameroun : Maurice Kamto réagit aux “pourparlers” présumés entre gouvernement camerounais et sécessionnistes anglophones

Ecarté par la force de la présidence de la République après son élection en 2018, Maurice Kamto n'en reste pas moins préoccupé...

Négociations entre Ayuk Tabe et leGouvernement camerounais : Ayaba Cho réunit le Conseil de...

A en croire les termes d’un communiqué publié sur les réseaux sociaux dimanche matin par Ayaba Cho, la direction du mouvement sécessionniste...

Bill Gates et le nouvel ordre mondial pour sacrifier la planète

Bill Gates et ses associés du nouvel ordre mondial sont résolus à détruire l'humanité. Cette conclusion a de...

La crise anglophone et la communauté internationale (Décryptage)

La communauté internationale a toujours un rôle essentiel à jouer pour mettre fin aux conflits dans le monde,...
- Publicité -
Facebook Comments