Une triple calamité frappe l’Afrique de l’Est

L’Afrique de l’Est se retrouve coincée entre Covid-19, inondations et l’invasion des criquets pèlerins. La Banque Mondiale vient de débloquer une enveloppe de 500 millions de dollars pour combattre ces criquets; un appui qui ira principalement à l’Afrique de l’Est.

La région est dans une situation très délicate, car aux criquets se joignent d’autres crises qui risquent de la faire tomber dans une situation humanitaire catastrophique. A la suite des pluies rarissimes, la région subit sa pire invasion de criquets en 70 ans. Les fonds versés par la Banque Mondiale serviront à aider les familles, venir en aide aux éleveurs, agriculteurs, à l’achat des engrais pour une meilleure croissance des aliments et graines et au financement des mécanismes de  surveillance et d’alerte.

Une situation que Cyril Ferrand de la FAO a essayé de décrire.« Très préoccupante avec de plus en plus de nuées en train de se former, créant une menace sans précédent pour la sécurité alimentaire ». Ces pluies vont exposer les cultures en germination aux attaques des criquets. Il est à rappeler que ces précipitations ont causé la mort des centaines de personnes, avec des inondations, glissement de terrain, et d’autres dégâts importants. La preuve, le lac Victoria atteint des niveaux jamais observés auparavant.

A cause de ces pluies abondantes, d’autres épidémies ont déclenché à l’instar du choléra notamment au Kenya, avec  plus de 500 malades déjà. Toutes ces catastrophes naturelles viennent s’ajouter au covid-19 qui frappe encore violemment les économies mondiales et africaines aussi fragiles. Le CICR fait face à beaucoup de difficultés pour intervenir au Soudan du Sud suite au massacre qui a occasionné la mort de plus de cent personnes le week-end dernier. Voilà qui complique les choses au CICR qui se retrouve dans l’impossibilité de se déplacer à cause des mesures restrictives imposées par le coronavirus. Des difficultés de déplacements et le déficit du nombre de lits. L’organisation découvre de nombreux morts supplémentaires, car les estropiés n’ont pas accès aux soins.

Dexter Mve

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Urgent : Nicolas Sarkozy condamné à 3 ans de prison

Neuf ans après son départ de l'Elysée, Nicolas Sarkozy est devenu ce lundi le premier président...

Au Sénégal, « certains préféreraient mourir que d’être vaccinés contre le Covid-19 »

« C’est fait ! », titrait le journal télévisé de 20 heures, jeudi 25 février. La chaîne nationale sénégalaise, la RTS, ouvrait son édition sur le chef de...

Un nouvel album pour Charlotte Dipanda

L’affiche bleuâtre qui annonce le nouvel album de Charlotte Dipanda rappelle la fraîcheur et un naturel éclatant-à l’image...

De prison, Ayuk Tabe exige une action urgente de la Communauté internationale après...

Au fait de l’actualité dans son « pays » l’Ambazonie, le leader sécessionniste Sisiku Julius Ayuk Tabe, a rapidement et très véhémentement réagi au...

Cameroun: La colère du président élu Maurice Kamto suite à la trahison du peuple...

Le 17 février 2021, quarante membres du congrès américain ont écrit au Président des Etats-Unis d’Amérique et à son Secrétaire à la...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :