Urgent : Trump menace fermer Twitter

Averti sous ses tweets par les officiels du réseau social sur l’inexactitude de ses récentes publications, le Président américain est en colère et menace de mettre Twitter et autres réseaux sociaux, qui seraient partisans sous cloche.

Donald Trump n’est pas en bon terme avec le réseau social à qui il doit en partie son accession à la Maison Blanche. «Les Républicains ont le sentiment que les réseaux sociaux bâillonnent totalement les voix conservatrices». En réponse, «nous les régulerons fortement, ou les fermerons, pour les empêcher de le faire», a prévenu le président américain qui cumule plus de 80 millions d’abonnés sur son compte officiel. Une déclaration qui fait suite à un événement assez inédit pour être remarqué. Mardi, Twitter a pour la première fois épinglé un de ses tweets comme inexact, renvoyant ses abonnés vers des sources d’information dignes de foi.

 «Il n’y a PAS MOYEN (ZERO !) Que le vote par correspondance soit autre chose que substantiellement frauduleux. Le gouverneur de la Californie est en train d’envoyer des bulletins de vote à des millions de personnes. Tous ceux qui vivent dans l’État, peu importe qui ils sont ni comment ils sont arrivés là, vont en recevoir. Ensuite des professionnels vont leur dire, à ces gens qui sont nombreux à n’avoir même jamais pensé à voter avant, comment et pour qui voter. Ce sera une élection truquée.», a écrit Donald Trump. La réponse du réseau social ne s’est pas fait attendre.

Au bas des deux publications, Twitter a apposé la mention  «Obtenez les faits sur le vote par correspondance…Ces tweets contiennent des informations potentiellement trompeuses sur le processus de vote et ont été signalés pour fournir du contexte additionnel sur le vote par correspondance», a répliqué un porte-parole de Twitter. Référant ainsi le patron de la Maison blanche à des publications des médias tels que CNN et le Washington Post. Des médias qui ne sont pas dans les bonnes grâces du président américain ; il les a souvent accusé de divulguer des fausses nouvelles.  

Ce acte inédit tient à certaines réformes relativement à ses conditions d’utilisation  que s’est permis Twitter  le 20 mai dernier en prélude aux élections qui s’annoncent. «Vous ne pouvez pas utiliser Twitter dans le but de manipuler ou d’interférer dans des élections». Cela recouvre les contenus «qui inciteraient les citoyens à ne pas aller voter », et par exemple «des déclarations fausses à propos des procédures ou des techniques de vote qui pourrait dissuader des citoyens d’aller voter», dispose désormais le réseau social. La Maison blanche envisage de créer une commission ad hoc pour enquêter sur le biais supposément pro-démocrate de Facebook, Twitter et des autres réseaux sociaux américains.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

L’affaire Eric Christian Nya prend désormais une autre tournure....
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...

Autres actualités

Urgent : 16 morts après un accident à Yaoundé

Au moins 16 personnes ont été tuées jeudi matin dans un accident sur une autoroute à Awae,...

Crise anglophone Médecins sans frontières quitte le Nord-ouest

Les autorités camerounaises ont accusé le groupe humanitaire d'aider des groupes séparatistes dans la région du nord-ouest, une accusation que le groupe...

Voici pourquoi Issa Hayatou a été suspendu par la Fifa

Mauvaise nouvelle pour le football camerounais. De source bien introduite, la Fifa annonce ce mardi 3 août 2021, que la Chambre de jugement...

Affaire Malicka : Martin Camus Mimb et son compagnon plaident coupables

C’est une information qui a été tenue secrète. Contrairement aux insultes formulées par leurs proches et sympathisants ; aux accusations de complots...

Rencontre Gbagbo-Ouattara : une lueur d’espoir, au-delà des jeux d’intérêts ? (Par Théophile Kouamouo)

Cet édito hebdomadaire est destiné aux abonnés payants de cette newsletter. Mais à titre exceptionnel, ce texte est rendu public. Pour...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :