Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo finalement candidat à la présidentielle du 31 octobre 2020

La radiation définitive des listes électorales ivoiriennes de l’ancien président Laurent Gbagbo n’a en rien émoussé les ambitions des partisans de celui-ci de le voir reprendre les rênes du pays.

La candidature de l’homme d’Etat qui a passé huit ans à la prison de la CPI à la Haye pour se voir déclaré innocent de la charge de co-action indirecte de crimes contre l’humanité (meurtres, viols et autres violences sexuelles, actes de persécution et autres actes inhumains) sera déposée à la Commission électorale indépendante lundi prochain.

Cette annonce fruit d’une résolution prise  mercredi par la coalition Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) a été faite au lendemain de l’annonce de la radiation du fichier électoral de l’ancien leader socialiste.

EDS informe les Ivoiriens et la communauté internationale (…) qu’il déposera la candidature du président Laurent Gbagbo selon les procédures prévues“, pouvait-on lire sur le communiqué de la coalition pro-Gbagbo encore appelé les “GOR”, c’est-à-dire les tenants du courant “Gbagbo ou Rien“, qui considèrent comme une trahison la candidature de l’ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo, Pascal Affi N’guessan, déjà déposée au nom du FPI.

Il est à noter que c’est lundi à minuit que prendront fin les dépôts des dossiers de candidature et que les candidats ne doivent pas être nécessairement présents physiquement, aux dires  du président de la Commission électorale indépendante (CEI) Ibrahime Kuibiert Coulibaly, cité par l’AFP. On imagine cependant que les partisans du Pr. Laurent Gbagbo (75 ans), président de la Côte d’Ivoire de 2000 à avril 2011,  acquitté en première instance par la Cour pénale internationale (CPI) et actuellement en liberté conditionnelle à Bruxelles dans l’attente d’un éventuel procès en appel, auront fort à faire, étant entendu que selon la loi électorale de la Côte d’Ivoire, on ne peut être candidat à une élection sans être inscrit sur les listes électorales, c’est à-dire en étant une personne incapable de voter soi-même.

Avant celui attendu lundi  31 août du Pr. Gbagbo, le dossier de candidature pour un troisième mandat très contesté du président sortant, Ouattara, avait déjà été déposé. Celui d’un autre ancien président de la Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié, a été déposé jeudi 27 août. Ce qui pourrait laisser penser trivialement –les mêmes causes produisant les mêmes effets- qu’au sortir du scrutin, le pays ne sera pas à l’abri d’une autre crise post-électorale.  

#ctaText??#  Après sommet de Montpellier : Mgr Kpodzro du Togo marche sur le parlement français pour exiger la fin de la dynastie Gnassingbe

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

C’est à croire qu’à défaut d’avoir pu accéder au...
C’est vêtu de sa soutane, une canne à la...
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...
C’est ce jeudi 21 octobre lors d'un échange avec...

Autres actualités

Election à la FECAFOOT : les faiblesses de Seidou Mbombo Njoya

C’est à croire qu’à défaut d’avoir pu accéder au trône suite à la disparition du Sultan roi des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya...

Cameroun-Massacre de Kumba : la Justice s’est moquée des morts

Au Cameroun, dans un procès marqué par des vices de procédure, un tribunal militaire a condamné à mort quatre individus pour une attaque menée le...

Biden menace de prendre les armes contre la Chine

C’est ce jeudi 21 octobre lors d'un échange avec des électeurs de Baltimore (Maryland) que le locataire de la Maison blanche est...

Lutte contre le Covid-19 : Un faux « Ngul Be Tara » découvert à...

Attention, un faux « Ngul Betara circule » ! En effet, une certaine société du nom de « Nature » établie à...

Horreur ! Au Cameroun, des patients en attente de dialyse obligés de manifester devant...

Qu’il est loin ce moment d’humanisme, ou les partisans du régime en place au Cameroun faisaient montre d’une inégalable grandeur d’âme ! C’était...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :