Cameroun : Marches pacifiques, violentes riposte de l’armée

Initiée par le principal opposant Maurice Kamto de concert avec les autres forces de l'opposition, une manifestation pacifique a été le théâtre de plusieurs atteintes graves à la liberté de la presse et à la dignité des manifestants de par le pays.

Quartier Ndokoti à Douala, l’atmosphère est tendue ce 22 septembre, sortie à main nue pour dire leur ras-le-bol dans les rues, les aspirants d’un Cameroun prospère et équitables ont subi la furie des militaires déployés par le régime Biya. Gaz lacrymogène, coups de matraque (…) l’armée étaient bien déterminée à mettre en application les menaces ouvertes du Ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji. Ils suffisaient d’être un manifestant pour être la cible de violence.

Il nous revient par ailleurs que des journalistes venus couvrir la manifestation ont subi ces actes indignes. Lindovi Ndjio, journaliste au quotidien La Nouvelle Expression, arrêté à Yaoundé. C’est le cas de bien d’autres hommes de médias qui se distinguaient pourtant avec des chasubles à l’image de leurs organes de presse. A l’évidence le régime Biya s’est engagé dans une répression active des manifestants pacifiques et s’emploie à le faire dans le plus grand secret. Selon des témoignages un plus d’un quarantaine de manifestants ont déjà été interpellés à Yaoundé. Et celles des personnes arrêtées le 21 septembre à la résidence de Maurice Kamto sont toujours en détention.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

C'est entre les lignes d'un télégramme produit en date...
L'aventure de la taxe sur les téléphones et les...

Autres actualités

Guinée Conackry : Que vaut la ” victoire” de Cellou Dalein Diallo ?

«Mes chers compatriotes, malgré les anomalies qui ont entaché le scrutin du 18 octobre et au vu des résultats sortis des urnes,...

Taxes sur les téléphones : Comment Paul BIYA a cédé

L'aventure de la taxe sur les téléphones et les tablettes numériques n'aura durée que trois jours finalement. Minette Libom, la ministre des...

La scène politique camerounaise en deuil : Woungly Massaga “Commandant Kissamba” a passé l’arme...

L'homme politique Camerounais René Jacques N'gouo WOUNGLY-MASSAGA dit "commandant KISSAMBA" est mort des suites de maladie. Il était né le...

Urgent : La gendarmerie de Bamenda Up Station en feu

C'est un coup sévère qui est porté à l'armée camerounaise sans doute par les combattants séparatistes. L'une des gendarmerie des...

Menaces du Colonel biyaïste Bamkoui à Sébastein Ebala «Si (le Bamiléké) Kamto prend le...

Cela se passe simplement de commentaires, et annonce combien les Camerounais doivent encore lutter pour sortir leur pays de la pire des...
- Publicité -
Facebook Comments