22 septembre (suite) au Cameroun : Crainte d’un mouvement des avocats après l’arrestation à Bafoussam de Me Jean-Jacques Kengne

Après les centaines d’arrestation opérées depuis mardi dans les rangs des militants de l’opposition et des activistes de la société civile pour leur participation réelle ou supposée aux manifestations du mardi 22 septembre, le régime de Biya poursuit la répression en s’en prenant aux avocats.

L’alerte a été donnée en début de soirée par le “Collectif des Avocats Feu Me Sylvain Souop” qui effectue ainsi sa deuxième sortie en 24 heures, après le rapport qu’il a publié hier sur les manifestations du 22 septembre appelées par le leader du MRC, Pr. Maurice Kamto.

Le “Collectif” qui se montre a postériori très inquiet de l’éventuelle barbarie (torture ou disparition) dont pourrait être victime Me Jean-Jacques Kengne, dénonce une « arrestation à la fois illégale et arbitraire de l’un de ses membres ».

L’auteur de cet acte qui n’est autre que le chef du bureau des enquêtes criminelles du groupement de gendarmerie de Bafoussam, n’aurait servi pour toute raison de l’arrestation de l’avocat que des ordres de sa hiérarchie qu’il n’aurait du reste reçus que verbalement.

C’est d’ailleurs pour cette raison que le “Collectif” avise tenir l’officier de gendarmerie pour responsable de tout ce qui pourrait arriver à son membre.

Poussant plus loin l’expression de leur exaspération, les signataires du Communiqué évoquent « des incidents qui empêchent le libre exercice de la profession d’avocat, déplorés en vain depuis  plusieurs mois », et appellent « les instances compétentes du Barreau du Cameroun à la convocation d’une Assemblée Générale des avocats du Cameroun afin de traiter la question des conditions d’exercice de notre profession au Cameroun ».

Compte tenu des antécédents conflictuels entre les avocats et les autorités camerounaises, lesquels puisent presque toujours leurs sources dans le comportement des hommes en tenue vis-à-vis des hommes en robe noire, il est à craindre que sous peu, les affaires de Cours aient à en pâtir.   

Le Communiqué du Collectif

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

C'est entre les lignes d'un télégramme produit en date...
L'aventure de la taxe sur les téléphones et les...

Autres actualités

Guinée Conackry : Que vaut la ” victoire” de Cellou Dalein Diallo ?

«Mes chers compatriotes, malgré les anomalies qui ont entaché le scrutin du 18 octobre et au vu des résultats sortis des urnes,...

Taxes sur les téléphones : Comment Paul BIYA a cédé

L'aventure de la taxe sur les téléphones et les tablettes numériques n'aura durée que trois jours finalement. Minette Libom, la ministre des...

La scène politique camerounaise en deuil : Woungly Massaga “Commandant Kissamba” a passé l’arme...

L'homme politique Camerounais René Jacques N'gouo WOUNGLY-MASSAGA dit "commandant KISSAMBA" est mort des suites de maladie. Il était né le...

Urgent : La gendarmerie de Bamenda Up Station en feu

C'est un coup sévère qui est porté à l'armée camerounaise sans doute par les combattants séparatistes. L'une des gendarmerie des...

Menaces du Colonel biyaïste Bamkoui à Sébastein Ebala «Si (le Bamiléké) Kamto prend le...

Cela se passe simplement de commentaires, et annonce combien les Camerounais doivent encore lutter pour sortir leur pays de la pire des...
- Publicité -
Facebook Comments