La Justice américaine ouvre une procédure antitrust contre Google (L’Echo)

 La justice américaine engage des poursuites contre Google pour abus de position dominante. Il s’agirait de la plus importante action judiciaire contre la “Big Tech” américaine en plus de 20 ans.

Le Département américain de la justice lance une procédure antitrust contre Google. Il reproche à la filiale du groupe Alphabet un abus de position dominante dans le marché de la recherche et de la publicité en ligne.

Le géant américain, qui domine largement ces activités sur la toile, a dégagé des revenus de plus de 160 milliards de dollars l’an dernier, soit davantage que le PIB d’un pays comme la Hongrie.

Peu d’informations ont été données pour l’instant, mais ces poursuites sont annoncées comme les plus importantes du genre en une génération. Elles seraient comparables à celles qui avaient été lancées contre Microsoft en 1998, ou encore celles contre AT&T en 1973, qui avaient conduit à la scission du système Bell.

Si les préconisations du gouvernement ne sont pas encore connues, elles pourraient inclure des recommandations visant au démantèlement de certaines activités de Google.

À Wall Street, toutefois, l’action de la maison-mère de Google (Alphabet) GOOG-0,01% ne semblait pas en souffrir, puisqu’elle progressait dans les premiers échanges.

Timing troublant

À quelques jours de l’élection présidentielle américaine, le calendrier du ministère américain de la Justice pose question. Le président Donald Trump avait promis à ses électeurs de tenir certaines entreprises responsables pour avoir prétendument étouffé les voix conservatrices. La poursuite antitrust déposé par la Département US de la justice est appuyée par 11 États américains, ayant tous un procureur général républicain à leur tête.

Google n’en est pas à son premier procès du genre. Il y a sept ans, l’autorité américaine de la Concurrence avait accusé le moteur de recherche de favoriser ses propres produits. L’Union européenne a infligé une amende de 1,7 milliard de dollars à Google en 2019, pour avoir entravé la concurrence avec d’autres annonceurs. Une amende qui faisait suite aux 2,6 milliards de dollars réclamés en 2017 pour avoir, encore une fois, favorisé,ses propres produits, et aux 4,9 milliards de dollars imposés en 2018 pour avoir bloqué ses rivaux sur son système d’exploitation Android

#ctaText??#  Présidentielle aux États-Unis : Trump attaquera Biden pour Fraude électorale (RT)

Source : L’Echo

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Un passeport numérique COVID-19 bientôt nécessaire pour voyager ? (TVA nouvelles)

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a annoncé cette semaine la création d’un passeport numérique qui pourra indiquer si un passager a...

Soutien aux tyrans, auteurs de holdups électoraux : La Côte d’Ivoire lance le boycott...

C’est par un communiqué laconique annonçant une importante déclaration du président du rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire Alternative crédible (Rpci-Ac), Christian...

Humanitaire : Malgré une 1ère édition de Téléthon mitigée La Fondation Inorie Fotso poursuit...

En octobre 2019, à son initiative, la pop-music singer Inorie Fotso, fille du milliardaire camerounais Victor Fotso  -aujourd’hui défunt-,  se mettait ensemble...

R.D. Congo : A son tour, Me Georges Kapiamba de l’ACAJ s’insurge et exige...

L’ancien maitre de Kinshasa serait mensuellement rémunéré à hauteur de 680.000 USD. Une pension léonine qui n’est pas pour plaire à Me...

Cameroun-Covid-19: Les solutions de la société civile pour les couches vulnérables

L'appel de l'Association Rayons de Soleil était ouvert à 100 organisations de la société civile reconnues et expérimentées...
- Publicité -
Facebook Comments