RDC : L’inoubliable claque de Félix Tshisekedi à Kabila

Récemment nommés par le président de la République, Félix Tshisekedi, la prestation de serment de quelques nouveaux juges de le Cour constitutionnelle était en passe d'être boycotté par les présidents des deux chambres du Parlement à la suite d'une plainte formulée par la famille politique de l'ancien président Joseph Kabila. Des intimidations devant lesquelles le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, n'a pas reculé.

La prestation des nouveaux juges de la Cour constitutionnelle promettait d’être une véritable épreuve de force. Malgré leur entente avec le CACH du président Félix Tshisekedi, les officiels du FCC de Kabila semblaient déterminés à faire échouer le projet du président. Ils ont clairement affiché leur volonté de boycotter la cérémonie prévue au palais du peuple ce mardi. Le FCC pointait l’illégitimité de ces nominations. Un important collège de juristes, soutenu par des sénateurs ont, à ce titre avait saisi la Cour constitutionnelle en interprétation de la Constitution, dans l’espoir de faire suspendre la cérémonie de prestation de serment de ce 21 octobre. Rien y fait, elle a bien eu lieu. Les trois nouveaux juges ont prêté serment ce 21 octobre en présence du président de la République, qui en a pris acte.

L’initiative du FCC n’avait rien pour effrayer les soutiens du président Tshisekedi. Avec assurance, le professeur Alphonse Ntumba Luaba avait expliqué que la seule absence qui pouvait compromettre la légalité de cette investiture était celle du  président de la République, « Les autres institutions ne font qu’assister à la cérémonie », a rappelé le professeur de droit international public à l’université de Kinshasa. A coup sûr, ce bras de fer va participer à aggraver les rapports qui deviennent de plus en plus controversés entre les deux formations qui s’était retrouvées dans le cadre d’une coalition.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Voici l'intégralité de son analyse
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...
C'est un communiqué publié le 13 novembre...

Autres actualités

Cameroun-Covid-19 : la stratégie de KmerTech et ses partenaires pour accentuer la lutte

100 acteurs en présentiel et plus de 3 000 participants en ligne, voilà le public que la conférence nationale T-I-E organisée entend...

« Notre lutte c’est la cause du Cameroun. Et c’est là… toute la différence...

La véritable motivation derrière les arrestations illégales et les longues détentions des militants du MRC sous de fallacieux prétextes que les auteurs...

FECAFOOT : l’humiliation de Samuel Eto’o

Voici l'intégralité de son analyse Ce que les sportifs camerounais doivent...

FECAFOOT : la candidature de Samuel Eto’o retenue

8 jours après le dépôt de sa candidature pour le poste de président de la Fédération camerounaise de...

Cameroun : l’administration musèle l’opposition positive selon Mamadou Mota

Il était présent aux côtés de Maurice Kamto lors de l’interdiction de la manifestation de 24 novembre prévue se tenir à l’Hôtel...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :