Cameroun-Tuerie de Kumba : La réaction d’Ayuk Tabe

Alerté du meurtre de quelque six enfants ce 24 octobre à Kumba dans le Sud-Ouest Sisiku Ayuk Tabe Julius s'en dit consterné et appelle à la fin du génocide.

Ayuk Tabe se dit choqué par la tuerie perpétrée ce 24 octobre à Kumba. La gravité du drame lui fait se souvenir d’un autre massacre tristement célèbre qui visait également les enfant; celui de Ngarbuh. «Nous sommes toujours en larmes pour le génocide et d’autres atrocités graves comme le massacre de Ngarbuh (14 février 2020) au cours duquel les militaires camerounais et leurs milices privées ont tué des enfants et des femmes enceintes. », se souvient-il. Et de poursuivre que les responsables de cet autre acte ignoble doivent être punis. «Toute personne responsable de ces atrocités doit être signalée et enregistrée. L’on doit mettre fin à ce génocide inhumain», insiste-t-il.

Pour lui il n’y a plus grand espoir que la solution à cette crise qui persiste depuis bientôt quatre ans viennent du Cameroun. Il émet le vœu qu’une mission du Conseil de sécurité des Nations unies et la communauté internationale s’impliquent pour arrêter ces atrocités. Condamné à vie depuis environ deux mois par le Tribunal militaire de Yaoundé, le leader séparatiste reste omniprésent dans l’évolution du conflit dans les régions à majorité anglophone. Il a récemment appelé les leaders anglophones à l’union dans la lutte.


Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Un passeport numérique COVID-19 bientôt nécessaire pour voyager ? (TVA nouvelles)

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a annoncé cette semaine la création d’un passeport numérique qui pourra indiquer si un passager a...

Soutien aux tyrans, auteurs de holdups électoraux : La Côte d’Ivoire lance le boycott...

C’est par un communiqué laconique annonçant une importante déclaration du président du rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire Alternative crédible (Rpci-Ac), Christian...

Humanitaire : Malgré une 1ère édition de Téléthon mitigée La Fondation Inorie Fotso poursuit...

En octobre 2019, à son initiative, la pop-music singer Inorie Fotso, fille du milliardaire camerounais Victor Fotso  -aujourd’hui défunt-,  se mettait ensemble...

R.D. Congo : A son tour, Me Georges Kapiamba de l’ACAJ s’insurge et exige...

L’ancien maitre de Kinshasa serait mensuellement rémunéré à hauteur de 680.000 USD. Une pension léonine qui n’est pas pour plaire à Me...

Cameroun-Covid-19: Les solutions de la société civile pour les couches vulnérables

L'appel de l'Association Rayons de Soleil était ouvert à 100 organisations de la société civile reconnues et expérimentées...
- Publicité -
Facebook Comments