Cameroun-NOSO: Maurice Kamto milite pour une solution politique

Avec un ton grave et assumé, le président Maurice Kamto a exprimé sa colère après le massacre de Kumba. Il s’offusque profondément du fait que le gouvernement ait fui ses responsabilités en trouvant des faux-fuyants. Il rappelle que malgré la condition délicate de la crise le régime Biya n’a jusqu’ici que privilégié l’option militaire, en lieu et place d’un dialogue véritable. Ce qui a favorisé la recrudescence de la violence et de l’insécurité. Un état de chose que le gouvernement a minimisé. Et Maurice Kamto de regretter qu’il est inadmissible que le gouvernement ait encouragé les parents d’envoyer les enfants à l’école alors qu’ils n’ont pas pris les dispositions nécessaires pour la sécurité des enfants. C’est selon lui la principale raison du drame de Kumba. Pour se dédouaner de cette guerre ignoble et honteuse que le gouvernement laisse prospérer à sa population, le ministre de la Communication a nié la régularité de l’école Mother Francisca International Bilingual Academy, dont Maurice Kamto fait remarquer l’ancienneté et la localisation au cœur de la ville.

Pour lui, il ne fait plus aucun doute que le régime se mord les doigts du haut de ses multiples faux bons. Les va-t’en guerre dans les rangs de ce régime ont désormais la pleine conscience que toutes leurs entreprises martiales sont vaines. Il reste juste que le régime Biya prend plaisir dans son dialogue de sourds. Devant la gravité de cette attaque, devant ces nombreuses familles qui portent le deuil, Maurice Kamto invite ses compatriotes au recueillement. Il les invite notamment à une journée de deuil national ce 29 octobre; journée durant laquelle il prie chacun de se vêtir en noir. Et pour venir définitivement à bout de cette crise, il recommande 4 solutions majeures, à savoir le cessez-le-feu immédiat dans les régions à majorité anglophones, la création d’une commission d’enquête indépendante qui va œuvrer afin de déterminer les causes réelles de ces atrocités, l’ouverture d’un dialogue véritablement inclusif, à l’opposé du simulacre qu’a été le grand dialogue national. Il plaide en sus pour la libération de tous les prisonniers interpellés et condamnés dans le cadre de cette crise.

#ctaText??#  Cameroun : L’avocate Mispa Awasum du MRC libérée 4 jours après son incarcération par la justice militaire de Paul Biya
Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Un passeport numérique COVID-19 bientôt nécessaire pour voyager ? (TVA nouvelles)

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a annoncé cette semaine la création d’un passeport numérique qui pourra indiquer si un passager a...

Soutien aux tyrans, auteurs de holdups électoraux : La Côte d’Ivoire lance le boycott...

C’est par un communiqué laconique annonçant une importante déclaration du président du rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire Alternative crédible (Rpci-Ac), Christian...

Humanitaire : Malgré une 1ère édition de Téléthon mitigée La Fondation Inorie Fotso poursuit...

En octobre 2019, à son initiative, la pop-music singer Inorie Fotso, fille du milliardaire camerounais Victor Fotso  -aujourd’hui défunt-,  se mettait ensemble...

R.D. Congo : A son tour, Me Georges Kapiamba de l’ACAJ s’insurge et exige...

L’ancien maitre de Kinshasa serait mensuellement rémunéré à hauteur de 680.000 USD. Une pension léonine qui n’est pas pour plaire à Me...

Cameroun-Covid-19: Les solutions de la société civile pour les couches vulnérables

L'appel de l'Association Rayons de Soleil était ouvert à 100 organisations de la société civile reconnues et expérimentées...
- Publicité -
Facebook Comments