Élection ivoirienne et journaliste de RFI à la table d’ADO : Affi N’Guessan raille une “photo qui circule”

Une ironie cinglante ! qui vaut accusation également, ou à tout le moins, interpellation. Pascal Affi N’guessan, le leader  du FPI, tendance des “légalistes”, n’a pas loupé les journalistes dont Christophe Boisbouvier de Radio France Internationale (RFI), “surpris” sur une photo « qui circule », à la table du président sortant de Côte d’Ivoire, Alassane ouattara, candidat à l’élection présidentielle qui s’est déroulé hier samedi, 31 octobre.

Quand la photo a-t-elle été prise ? Dans quel contexte ? Difficile à dire. Toujours est-il que de nombreux observateurs au fait de la discrétion qui entoure très souvent les fréquentations politiques des journalistes occidentaux, n’ont pas manqué d’être scandalisés de voir le journaliste de RFI s’afficher avec un tel aplomb à la table du SAIGNEUR d’Abidjan dont la candidature à un troisième mandat anticonstitutionnel a coûté la vie à quelque 70 ivoiriens.

« Ceci est un pied de nez à la pratique des journalistes européens et américains dont les relations avec les grands de ce monde  sont toujours marquées du sceau du secret. Notamment quand leurs relations se trouvent être des hommes politiques africains en général et les chefs d’Etats du continent en particulier dont le penchant pour la corruption est très connu », affirme un confrère camerounais, qui déplore « le fait que  mon ami Christophe Boisbouvier et d’autres confrères se soient laissé ainsi surprendre comme des débutants par le manipulateur Ouattara qui avait visiblement l’intention de les compromettre.».

Compromettre ! Justement, car nonobstant le côté anodin de la chose, la pose pouvant n’avoir été que la capture d’un instant de rencontre strictement professionnelle entre journalistes et un interviewé qui, du haut de son piédestal de roi nègre, se serait senti offensé que ses invités refusent de partager son… petit déjeuner –comme semble factuellement l’indiquer le couvert constitué ici de tasses, sous-tasses et cuillères à café-, l’opposant ivoirien en a profité pour prévenir un éventuel traitement “orienté -en faveur du camp Ouattara- de l’information par RFI.

#ctaText??#  Les Ivoiriens ne peuvent pas vivre dans une angoisse sans fin. (Par Jean-Claude Djereke)

Ci-dessous le tweet de la journaliste Fanny Pigeaud :

Et notre confrère camerounais éviqué supra d’ajouter en nuançant :

« Quoique l’on ait des raisons de relativiser la chose, au regard des  mines –traduisant leur gêne- que font Boisbouvier et les autres confrères sur la photo où seul Ouattara a gardé l’horrifiant rictus qui lui sert de sourire,Il reste que nos confrères auraient pu refuser de figurer sur les photos, et en expliquer les raisons à leur hôte qui aurait été d’autant forcé de les prendre en considération qu’il n’a aucun intérêt, par les temps qui courent, à se mettre à dos les journalistes des médias internationaux, qui plus est, du principal média françafricain.  Ils ont péché par pusillanimité en s’exposant ainsi aux côtés de Ouattara, mieux, à sa table. ».

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Un passeport numérique COVID-19 bientôt nécessaire pour voyager ? (TVA nouvelles)

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a annoncé cette semaine la création d’un passeport numérique qui pourra indiquer si un passager a...

Soutien aux tyrans, auteurs de holdups électoraux : La Côte d’Ivoire lance le boycott...

C’est par un communiqué laconique annonçant une importante déclaration du président du rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire Alternative crédible (Rpci-Ac), Christian...

Humanitaire : Malgré une 1ère édition de Téléthon mitigée La Fondation Inorie Fotso poursuit...

En octobre 2019, à son initiative, la pop-music singer Inorie Fotso, fille du milliardaire camerounais Victor Fotso  -aujourd’hui défunt-,  se mettait ensemble...

R.D. Congo : A son tour, Me Georges Kapiamba de l’ACAJ s’insurge et exige...

L’ancien maitre de Kinshasa serait mensuellement rémunéré à hauteur de 680.000 USD. Une pension léonine qui n’est pas pour plaire à Me...

Cameroun-Covid-19: Les solutions de la société civile pour les couches vulnérables

L'appel de l'Association Rayons de Soleil était ouvert à 100 organisations de la société civile reconnues et expérimentées...
- Publicité -
Facebook Comments