Côte d’Ivoire: Ce qu’il faut savoir sur «la victoire» de Ouattara

Trois jours après l'élection présidentielle de samedi, le président sortant a été annoncé ce 03 novembre 2020 comme vainqueur par la Commission électorale indépendante un score de 94,27 %.

C’est ce mardi aux environs de 5 heures que Coulibaly Kuibiert, le président de la Commission électorale indépendante, a rendu les résultats de l’élection controversée, car largement boycottée, du 31 octobre. Sans aucune surprise, la CEI a annoncé une écrasante victoire du président sortant avec 94,27 % de voix. Malgré le fait qu’ils aient boycotté le scrutin, la CEI renseigne que Pascal Affi N’Guessan et Henri Konan Bédié, sont crédités respectivement de 0,99% et 1,66%. Le candidat Kouadio Konan Bertin a récolté le maigre score de 1,99%, selon ces chiffres. Et Coulibaly-Kuibiert de conclure « Est donc élu président de la République M. Alassane Ouattara ». Une conclusion qui prête à équivoque. En effet, le taux de participation à cette élection est 53,9 % selon l’organe, mais aucun procès verbal n’a été affiché devant les bureaux de vote comme cela est d’usage.

Aussi, le résultat de cette élection, que Pascal Affi N’Guessan qualifiait de parodie, n’occulte pas les révélations de l’ONG Indigo qui avait déployé plusieurs milliers d’observateurs dans le cadre de cette élection. Les observateurs de l’organisation renseignaient que « 23 % des bureaux de vote à l’échelle nationale sont restés fermés » en raison du mot d’ordre lancé par l’opposition. « Son coup d’état constitutionnel et électoral a été un échec. Les Ivoiriens ont refusé de s’associer à cette mascarade d’élection. Partout les barricades sont restées dressées, le convoyage du matériel électoral n’a pas été possible. Dans toutes les communes, à l’exception de quelques quartiers, Abidjan était une ville déserte. 90% des bureaux de vote ont été fermés.», avait confié l’opposant.

Si les résultats de la CEI seront soumis au Conseil constitutionnel pour validation, l’opposition qui conteste désormais la légitimité d’Alassane Ouattara a mis en place un Conseil national de transition . Il est porté par l’essentiel des poids lourds de l’opposition et sera Présidé par l’ancien Président Henri Konan Bédié. Une instance qui vient entériner et suppléer la vacance au pouvoir. L’initiative n’a évidement pas laissé le gouvernement indifférent. Selon le secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Maurice Kakou Guikahué, des détonations ont été brièvement entendues en fin de soirée hier près des résidences des opposants Henri Konan Bédié, Pascal Affi N’Guessan, Albert Toikeusse Mabri, Assoa Adou.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

 Au-delà du soutien financier (il y a encore quelques...
Francis Ngannou ne va pas remplacer le défunt acteur...
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...

Autres actualités

Cameroun : Fridolin Nké remet les Beti inféodés à leur place

Merci pour tes précieux conseils mon frère ! Tes mots sont sages.

Cameroun – Turquie : la coopération universitaire renforcée

L'objectif de cette convention de partenariat est d'assurer un partage d'expériences à travers la mobilité des étudiants, enseignants et cadres administratifs et...

Cameroun : 6 morts dans une attaque de Boko Haram

C’est le ministère de la Défense qui a révélé l’information ce 27 juillet à l’opinion publique. Le document produit par ce département ministériel...

Emmanuel macron maintient un soutient assidu à Paul Biya dans ses derniers jours

 Au-delà du soutien financier (il y a encore quelques mois, les salaires des fonctionnaires ont été payés par l’Agence Française de Développement.)...

Université de Yaoundé II : bientôt la rentrée académique

L'année académique 2020-2021 s'achève dans quelques jours, il était important d'en dresser le bilan afin de corriger les manquements observés et de...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :