Cameroun-Covid-19 : Le difficile retour des filles à l’école

L’avènement de la crise sanitaire liée au coronavirus et la fermeture des écoles a induit des violences de toutes natures et la déscolarisation des jeunes et particulièrement les filles. Le recul se creuse malgré la récente reprise des cours, des organisations caritatives à l’instar de l’Association Rayon de Soleil s’engagent pour changer la donne.

Des récents chiffres sur le coronavirus renseignent que plus de 1,5 milliards de jeunes dans monde, et précisément 7,2 millions pour le cas du Cameroun, ont subi l’impact de la pneumonie virale avec l’arrêt inédit et inévitable des cours dans les établissements scolaires. Reclus à la maison ou livrés à diverses activités de vente à la criée, ces jeunes ont été diversement exposés ; les filles pour la plupart. « Pour cette année nous craignons que de nombreuses filles ne reprennent pas le chemin de l’école du fait de la Covid-19, soit par manque de moyens, soit parce qu’elles ont contracté des grossesses, ou encore parce que les parents ont peur de les renvoyer à l’école », s’inquiète Fidèle Djebba, la présidente de l’association Rayon de Soleil. D’où l’engagement de ce mouvement, qui milite pour le droit des femmes et des filles, à s’engager dans la campagne « les filles retournent à l’école », initiée par l’Union Africaine, à travers le Centre international pour l’Education des filles et des femmes en Afrique, pour éviter cette situation.

Fidèle Djebba, présidente de l’association Rayon de Soleil

  Courant la cérémonie officielle de lancement de cette campagne le 19 novembre à Yaoundé, l’association a indiqué être déjà à l’œuvre pour encourager la communauté éducative à prendre des dispositions idoines, afin que le retour et le maintien des filles à l’école dans certaines localités marquées par le Covid-19 soient effectifs. « Nous avons mobilisé des bénévoles et produit du matériel anti covid-19 à savoir des détergents, des masques de protection qui seront distribués gracieusement à ces personnes.», a confié Fidèle Djebba à Cameroonvoice. Et de préciser que ladite campagne va s’ébranler du 1er au 30 novembre dans les régions Sud-ouest, Extrême-Nord et de l’Est.

 Dans la mosaïque des activités qui vont la meubler, il y a la Conférence des filles, qui permettra la formation de 50 jeunes filles dans le leadership et l’activisme féminin. Elle sera suivie tour à tour par une large campagne médiatique et une campagne de sensibilisation de proximité dans les régions sus évoquées par 30 jeunes bénévoles, qui remettront à l’occasion, des kits de protection anti covid-19 aux populations(quelque 3000 personnes concernées) .  Fondée en 2006 à Maroua, dans la région de l’Extrême-Nord, l’association Rayon de soleil a déjà mis en œuvre plus d’une vingtaine de projets en faveur du droit de la fille et son insertion socioprofessionnel et politique. Elle est aidée dans cette entreprise par l’Ambassade de France au Cameroun, le ministère des Enseignements secondaires et le Haut-commissariat de Grande Bretagne au Cameroun.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Un passeport numérique COVID-19 bientôt nécessaire pour voyager ? (TVA nouvelles)

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a annoncé cette semaine la création d’un passeport numérique qui pourra indiquer si un passager a...

Soutien aux tyrans, auteurs de holdups électoraux : La Côte d’Ivoire lance le boycott...

C’est par un communiqué laconique annonçant une importante déclaration du président du rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire Alternative crédible (Rpci-Ac), Christian...

Humanitaire : Malgré une 1ère édition de Téléthon mitigée La Fondation Inorie Fotso poursuit...

En octobre 2019, à son initiative, la pop-music singer Inorie Fotso, fille du milliardaire camerounais Victor Fotso  -aujourd’hui défunt-,  se mettait ensemble...

R.D. Congo : A son tour, Me Georges Kapiamba de l’ACAJ s’insurge et exige...

L’ancien maitre de Kinshasa serait mensuellement rémunéré à hauteur de 680.000 USD. Une pension léonine qui n’est pas pour plaire à Me...

Cameroun-Covid-19: Les solutions de la société civile pour les couches vulnérables

L'appel de l'Association Rayons de Soleil était ouvert à 100 organisations de la société civile reconnues et expérimentées...
- Publicité -
Facebook Comments