Génocide anglophone et indifférence complice de la France : La colère du député français Sébastien Nadot

Les dirigeants français doivent cesser de prétexter le faussement sacro-saint principe de la non-ingérence dans les affaires intérieures d’un État souverain pour ne pas agir, alors qu’elle le fait avec beaucoup d’entrain dans le cadre de ses relations économiques avec le Cameroun. C’est la substance d’une réflexion du député français Sébastien Nadot, qui a déjà soulevé à de nombreuses reprises à  l’Assemblée Nationale française dont il est membre de la Commission des affaires étrangères, le problème de la très  meurtrière guerre en cours depuis près de cinq ans au Cameroun occidental.

Le représentant de la Haute-Garonne à l’Assemblée Nationale française est de nouveau sorti de ses gonds pour fustiger  la passivité française face à la tragédie qui se nue au Cameroun depuis le déclenchement de la crise anglophone en 2016, et surtout depuis la mutation de ce qui n’était qu’une crise socioprofessionnelle en guerre de sécession et actions terroristes commises par les parties en conflit.

S’exprimant dans les colonnes du quotidien camerounais “Mutations”, l’élu MDP (Mouvement des Progressistes)  qui a soutenu la candidature d’Emmanuel Macron lors de l’élection présidentielle française de 2017, estime que contrairement aux Etats-Unis qui agissent via le Congrès, son pays, la France, ne s’implique pas comme il le devrait dans la résolution du conflit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, alors que l’Hexagone dispose de moyens suffisants pour faire comprendre à la communauté internationale la gravité de ce qui se passe au Cameroun.

«Si la France avait voulu mettre à l’agenda du Conseil de sécurité le conflit anglophone, elle l’aurait fait en juillet 2020. Elle n’a pas jugé opportun de le faire et a raté une première occasion de se montrer sous son meilleur jour. Le pouvoir exécutif français et sa diplomatie semblent avoir oublié que la première phrase de notre Constitution est la suivante: “e peuple français proclame solennellement son attachement aux droits de l’homme”. Le pouvoir français est figé, comme prisonnier de ses conservatismes pour être à l’initiative concernant le Cameroun anglophone», affirme-t-il.

Ulcéré de voir les États-Unis damer le pion à son pays pourtant historiquement plus lié au Cameroun, le député Nadot qui soutient la décision des sénateurs américains du 1er janvier 2021 d’autoriser le gouvernement américain d’agir pour la résolution de la crise anglophone  pense que la France devrait s’inscrire dans ce registre au regard du passif dont sont émaillées ses relations avec le Cameroun et des responsabilités qui vont avec  :  

«Le passé colonial de la France et les dégâts français au Cameroun dans cet épisode lourd de notre histoire commune ne facilitent pas une action pleine et entière. Aussi, j’attends de Paris que, faute d’être à l’initiative, à minima, elle favorise un processus de résolution du conflit. Ce serait déjà un pas de franchi».

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Achille Mbembe: «L’inconscient raciste de la Suisse la préserve de reconnaître son rôle négatif...

Depuis le 11 juillet, le Cameroun a les yeux rivés sur Genève. Presque comme chaque été, son président, Paul Biya, loge à...

Cameroun : ils racontent leurs journées de villes mortes dans les régions anglophones

C'est un lundi matin agréablement froid et vivifiant dans la ville de Buea, à environ 70 km de Douala, la capitale économique...

Cameroun : « Pourquoi c’est maintenant que j’ai envie d’entrer au MRC »

Pourquoi c’est maintenant que j’ai envie d’entrer au MRC... Parce que ceux qui y étaient à notre place le quittent. Je pense...

Cameroun : 6 soldats tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord

C’est le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari qui a révélé l’information de ce sérieux coup à l’armée camerounaise. L’autorité...

Le Cameroun parmi les pays les plus touchés par le terrorisme en 2021

Les constats sont de plus en plus alarmants, les groupes extrémistes État islamique et Al-Qaïda et leurs adeptes gagnent en influence sur...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :