Acquitté par la CPI et autorisé à rentrer en Côte d’Ivoire, Charles Blé Goudé veut réconcilier ses compatriotes et diriger son pays

Charles Blé Goudé déclare au cours de deux entretiens avec BBC Afrique et BBC Newsday qu’il a toujours des ambitions politiques mais il est plus urgent de rassembler les Ivoiriens.

A quand le retour en Cote d’Ivoire?

La Cour Pénale Internationale a confirmé l’acquittement de Charles Blé Goudé et de l’ancien président Laurent Gbagbo, et le président Alassane Ouattara leur a donné le feu vert pour rentrer en Côte d’Ivoire “quand ils le souhaitent”.

Cette annonce réjouit l’ancien leader des Jeunes patriotes, Charles Blé Goudé, qui dit avoir hâte de “retrouver ses enfants qu’il n’a pas vus depuis sept longues années.”

“J’ai accueilli la décision du président Ouattara avec beaucoup de joie parce qu’il était temps que nous retournions chez nous, le président Gbagbo et moi. Je remercie le président de la Côte d’Ivoire pour cette décision qui est un pas important pour la réconciliation. Il faut que nous puissions tourner cette page triste de l’histoire de notre pays”,

déclare Charles Blé Goudé à la BBC.

Mais l’affaire devant la CPI n’était pas la seule poursuite judiciaire contre les deux hommes liée à la crise post-électorale de 2010 – 2011, un conflit qui a fait plus de 3000 personnes.

Celui que l’on surnommait « Le Général de la rue » a été condamné en décembre 2019 à “20 ans de prison, 10 ans de privation de ses droits civiques, 200 millions de francs CFA de dommages et intérêts à verser aux victimes.” Il était poursuivi pour actes de torture, homicides volontaires et viol.

La même année, la justice ivoirienne a condamné Laurent Gbagbo à 20 ans de réclusion criminelle et à une amende de 329 milliards de F CFA dans l’affaire du « braquage de la BCEAO »,

Interrogé sur les modalités de son retour, Ble Goudé avoue n’avoir pas encore abordé le sujet avec les autorités du pays mais dit ne pas avoir d’inquiétudes à ce sujet.

#ctaText??#  Laurent et Simone, gardons-nous de les brûler, de les jeter dans la poubelle ! (Par Jean-Claude Djereke)

“Ce sont des discussions politiques que nous allons démarrer peut-être dans les prochaines semaines,”

ajoute-t-il.

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont définitivement acquittés par la CPI
Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont définitivement acquittés par la CPI

“La réconciliation d’abord”

Arrêté au Ghana en 2013, après trois ans de cabale, et maintenant définitivement acquitté, Charles Blé Goudé n’a pas oublié ses ambitions politiques.

“Je suis un politicien. Mon but est de diriger un jour mon pays. Mais nous n’en sommes pas encore là. Tout d’abord, ce que je voudrais dire, c’est que je demande pardon à ceux qui me considèrent comme quelqu’un qui était contre eux. Au niveau national, je demande pardon.”

dit-il à la BBC.

“Il y a un temps pour la guerre et un temps pour la paix et je veux faire partie du processus de réconciliation en cours dans mon pays. C’est ce que je vais faire”,

ajoute-t-il.

L’ancien leader des Jeunes Patriotes a aussi occupé de hautes fonctions en Côte d’Ivoire tout comme Guillaume Soro, avec qui il a cheminé dans les années 1990 à la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI).

En effet, en 1998, il succède à l’ancien Premier ministre ivoirien comme secrétaire général de cette importante organisation de jeunes.

Depuis leurs parcours se sont croisés et ils se sont opposés au grès des vicissitudes de la vie politique ivoirienne. Les deux hommes sont associés à certaines des périodes les plus tumultueuses et les plus sombres de l’histoire du pays..

Toutefois, Ble Goudé soutient que c’est aux Ivoiriens de décider si les hommes et femmes de sa génération doivent reprendre le flambeau.

“C’est notre droit d’avoir des ambitions politiques.”

Charles Blé Goudé et Guillaume Soro

“C’est notre droit d’avoir des ambitions politiques. Je pense qu’en tant que jeune, j’ai été impliqué dans la politique toute ma vie. C’est ce que je veux faire. C’est mon droit. Maintenant, à la fin, cela dépend du peuple ivoirien qui décidera si oui, non, il veut de moi comme dirigeant”,

indique-t-il.

Pour Charles Blé Goudé, les survivants à toute guerre ont le devoir de faire la paix.

“Aucun homme politique ne peut se réjouir de ce qui est arrivé à notre pays. C’est un devoir pour nous de rassembler les ivoiriens de nouveau. Dix ans après nous avons un impératif de paix et la classe politique doit être à la hauteur de ses responsabilités,”

déclare-t-il.

Source : BBC

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

L’affaire Eric Christian Nya prend désormais une autre tournure....
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...
Opération aux neurones Le séjour de...

Autres actualités

Urgent : 16 morts après un accident à Yaoundé

Au moins 16 personnes ont été tuées jeudi matin dans un accident sur une autoroute à Awae,...

Crise anglophone Médecins sans frontières quitte le Nord-ouest

Les autorités camerounaises ont accusé le groupe humanitaire d'aider des groupes séparatistes dans la région du nord-ouest, une accusation que le groupe...

Voici pourquoi Issa Hayatou a été suspendu par la Fifa

Mauvaise nouvelle pour le football camerounais. De source bien introduite, la Fifa annonce ce mardi 3 août 2021, que la Chambre de jugement...

Affaire Malicka : Martin Camus Mimb et son compagnon plaident coupables

C’est une information qui a été tenue secrète. Contrairement aux insultes formulées par leurs proches et sympathisants ; aux accusations de complots...

Rencontre Gbagbo-Ouattara : une lueur d’espoir, au-delà des jeux d’intérêts ? (Par Théophile Kouamouo)

Cet édito hebdomadaire est destiné aux abonnés payants de cette newsletter. Mais à titre exceptionnel, ce texte est rendu public. Pour...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :