Cameroun : Un journaliste explique comment les faucons du régime ont tué le Pr. Gervais Mendo Ze.

Sans cœur. Sans état d’âme. Sans pudeur. Sans pitié. Les damnés de la terre l’ont laissé entre les mains de la mort. La fameuse grâce de Paul Biya invisible. . . Qui osera danser sur sa tombe? La grâce présidentielle accordée à Mendo Ze, n’a pas été décrétée ni officialisée jusqu’à son décès vendredi, 09 avril dernier. Tout le monde s’accorde à dire qu’il y avait un plan diabolique en dessous. La fuite de l’information sur la grâce de Paul Biya accordée au Grand Prof Mendo Ze était planifiée. Le grâce à peut-être existé et était positionnée sur la table du président. Les organisateurs du complot ont vu le document et ils ont tué ça dans l’œuf. Ces adeptes et spécialistes du cynisme pourraient être aussi les ennemis qui ne voulaient pas voir Mendo Ze libre. Sachant que le Président Paul Biya n’aime pas la pression populaire, en faisant fuiter l’information comme ils l’ont fait, la grâce est morte dans les tiroirs du président Paul Biya qui pouvait encore prendre tout son temps. Sauf que le temps du président Paul Biya n’a pas sauvé le professeur Gervais Mendo Ze de la mort. Le cynisme politique a bien fonctionné.

Esseulé, largué, happé par une spirale…

Avant le vent du décret présidentiel accordant la grâce présidentielle à Mendo Ze, bien avant son décès ces derniers temps, le Prof est méconnaissable. Au pavillon spécial haut standing de l’hôpital central de Yaoundé on a noté une déferlante, un défilé de prêtres. L’odeur de l’encens qu’on brûle à longueur de journée est insoutenable. Rendu au jour fatidique (Juillet 2019-Mai 2021), Gervais Mendo Ze a passé plus de 2 ans en hospitalisation. À peine deux de ses rares personnels lui sont restés fidèles. Grand Prof aura pu mesurer et comprendre l’ingratitude des hommes.
Esseulé, largué Gervais Mendo Ze a été happé par une spirale, non!!! Une constellation de vautours et des rapaces qui sous la férule d’hommes de Dieu, défilaient pour lui vendre les dernières confessions divines pour une éventuelle entrée au paradis. Mêmes certaines trajectoires qu’il a fabriquées, des gens à qui il a mis le destin, le pied sur de bons rails à la Crtv et à certains endroits, ont coupé toute visite. Bande d’ingrats!

Mendoze est mort
Le professeur Gervais Mendo Ze s’en est allé dans l’au-delà le 09 avril 2021.

Oiseaux de mauvais augure

Quelques âmes émues de la 25 heure, ayant eu vent de sa mort se répandent en déclarations. Ils ont osé, continuent de danser autour des restes de ce grand Prof happé par la spirale de la mort, amaigri, amoché et affaibli par des douleurs et des souffrances atroces. Abandonné dans le dénuement et l’isolement par des hiboux, des chauves-souris spécialistes de la duplicité de caractère et le double langage. Alors qu’il y en a qui ont bénéficié de la clémence présidentielle, rien pour Gervais Mendo Ze. Ni une évacuation sanitaire .Très mal, très mal, le professeur Mendo Ze avait besoin d’une prise en charge multiforme et optimale. Il n’a pas eu la chance de Yves Michel Fotso et Innoni Ephraïm. Une grâce présidentielle voilée, l’ancien Dg de la Crtv, est mort en prison, comme un vulgaire renégat. Du cynisme narcissique et politique planifié.Lire aussiCameroun – Formation jeune: Issa Tchiroma mise sur une professionnalisation pratique

Larmes de chien et chat. Émotions de crocodile.

Mon deuxième séjour (septembre 2019) en hospitalisation à l’hôpital central de Yaoundé, m’avait amené à retrouver le Grand Prof Gervais Mendo Ze interné. On était dans le même pavillon spécial haut standing. Il se plaignait de la proximité lointaine de ses très proches. Fauché à la vie par la mort, la danse des hypocrites qui s’observe aujourd’hui montre à quel point les méchancetés et les crapuleries infamantes des damnés de la terre sont cruelles et indigestes. On est au moins sûr d’une chose, l’illustre disparu s’est libéré des souffrances physiques terrestres. Mais il n’a pas fermé la porte. Bien au contraire. Qui sait de quoi demain sera fait. Va en paix Grand Prof Gervais Mendo Ze. Si tant est que la mort n’est qu’un mouvement des individualités, ton départ n’est qu’un au revoir.

Souley ONOHIOLO

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Achille Mbembe: «L’inconscient raciste de la Suisse la préserve de reconnaître son rôle négatif...

Depuis le 11 juillet, le Cameroun a les yeux rivés sur Genève. Presque comme chaque été, son président, Paul Biya, loge à...

Cameroun : ils racontent leurs journées de villes mortes dans les régions anglophones

C'est un lundi matin agréablement froid et vivifiant dans la ville de Buea, à environ 70 km de Douala, la capitale économique...

Cameroun : « Pourquoi c’est maintenant que j’ai envie d’entrer au MRC »

Pourquoi c’est maintenant que j’ai envie d’entrer au MRC... Parce que ceux qui y étaient à notre place le quittent. Je pense...

Cameroun : 6 soldats tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord

C’est le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari qui a révélé l’information de ce sérieux coup à l’armée camerounaise. L’autorité...

Le Cameroun parmi les pays les plus touchés par le terrorisme en 2021

Les constats sont de plus en plus alarmants, les groupes extrémistes État islamique et Al-Qaïda et leurs adeptes gagnent en influence sur...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :