Un siècle après, voici le vaccin contre le paludisme

Un peu plus de 114 ans après la découverte de la maladie, une étude britannique rassure de la disponibilité prochaine d'un sérum contre le paludisme dont la menace est toujours aussi inquiétante dans bon nombre de pays africains.

Au moins 400 000 personnes meurent tous les ans du paludisme, au rang desquelles 94% en Afrique subsaharienne. Ce sont les enfants qui en payent le plus lourd tribut: plus de 2/3 des décès touchent des enfants de moins de 5 ans. Des spécialistes estiment qu’on pourrait franchir en 2020 la barre de 700 000 mort annuellement en raison des restrictions liées à la pandémie de Covid-19, qui ont empêché l’acheminement des dispositifs de prévention contre la maladie. Cependant, la lueur d’espoir jaillit avec une étude publiée dans la revue britannique The Lancet, qui promet la mise disposition d’un vaccin efficace. Pour l’instant, il n’existe pas de vaccin sur le marché contre le paludisme. Mais un candidat vaccin a obtenu un succès encore inégalé dans 77% des essais menés en Afrique, sur douze mois consécutifs. Développé par l’université d’Oxford, en coopération avec l’entreprise américaine Novavax, ce produit s’appelle R21/Matrix-M. Il pourrait être approuvé par les autorités sanitaires au cours des deux prochaines années. Si son efficacité est confirmée, il permettrait d’avoir un remède contre cette maladie qui surpasse toutes les alternatives d’une riposte par le système immunitaire « Quand il est en vous, il est dans votre sang, ce qui signifie qu’il est exposé à votre système immunitaire tout le temps et donc il a développé des mécanismes pour éviter les réponses du système immunitaire et cela rend la vaccination plus difficile », corrobore  Julian Rayner, le directeur de l’Institut de recherche médicale de l’Université de Cambridge.

La phase II des essais du vaccin à l’étude a été menée en 2019 au Burkina Faso auprès de 450 bébés âgés de 5 à 17 mois. Aucun de ces enfants n’a développé d’effet secondaire grave. Des résultats qui renforcent l’optimisme de Julian Rayner , mais il restant prudent en précisant qu’il ne s’agit que d’un essai précoce « les données de cet essai sont très encourageantes mais il s’agit d’un petit nombre d’enfants et il est donc nécessaire de passer à des essais à plus grande échelle dans d’autres endroits.» La phase finale des essais cliniques doit se dérouler dans quatre pays du continent. Le recrutement de 4.800 enfants âgés de cinq mois à trois ans a débuté pour procéder à ces tests.

#ctaText??#  Urgent : Le réseau des faux vaccins Covid-19 en Afrique

Le sérum pourrait être fabriqué à grande échelle (au moins 200 millions de doses chaque année) par le laboratoire indien SII qui produit le vaccin AstraZeneca contre la Covid-19. Le Ghana, le Kenya et le Malawi ont commencé à injecter en 2019 un autre vaccin britannique, de l’entreprise GSK, mais son efficacité est moindre. Malgré le fait que l’Afrique soit présentée comme la principale victime de cette maladie, des Africains s’inquiètent du fait que ces essais très incertains ne déroulent que sur le continent. Les enfants d’Afrique sont-ils finalement des rats de laboratoire moins chères ou sans valeur ? Que gagnent ces dirigeants africains qui risquent la vie de leurs populations avec des essais incertains? Il est clair que les laboratoires de recherche ont peu à perdre, sinon tout à gagner. Si c’est le pire que se produit et que les enfants ne résistent pas au sérum, on prendra d’autres enfants africains et tout reprendra. Le consentement des parents est donc plus que nécessaire; chacun doit veiller à ce que sa progéniture ne soit pas la chaire facile.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Next Africa: Third Wave Rages as Developed World Moves on (Bloomberg)

As the world’s richest countries ease coronavirus restrictions and prepare for a return to pre-pandemic life, Africa is in the grip of a rapidly...

Cameroun : Paul Biya donne l’ordre d’exterminer les séparatistes

Selon l'armée camerounaise, le département de Bui dans le Nord-Ouest, est en train de devenir un épicentre d’atrocités séparatistes. Environ 35 engins...

Côte d’Ivoire : Les premiers mots de Laurent Gbagbo

Malgré la décennie passée et les restrictions sécuritaires imposées par le régime Ouattara, la popularité de Laurent Gbagbo en Côte...
video

Côte d’Ivoire : Historique et triomphal accueil pour Laurent Gbagbo malgré la provocation de...

Craignant que l’accueil à lui réservé par les Ivoiriens se révèle une démonstration de force politique pouvant conclure au caractère intact de...

Passe d’armes en RDC après la réduction à 13 ans de la peine de...

Ce verdict, plutôt favorable à bien y regarder, n’emballe pas manifestement ses partisans qui se seraient certainement attendus à sa relaxe pure...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :