Mondial Qatar 2022 : le sort des stades rejetés par la CAF

À la surprise générale, la CAF vient de déclarer certains stades inappropriés pour accueillir le premier tour des rencontres comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde prévue en juin prochain.




Sur les 40 nations africaines qui prendront part aux éliminatoires de la Coupe du monde, 10 au total risquent de disputer des rencontres le mois prochain en dehors de leurs frontières. En effet, la Confédération africaine de football (CAF) a envoyé une circulaire aux associations membres cette semaine, pour les renseigner sur les stades approuvés pour les deux premiers tours des matchs de groupe de la grand-messe du football mondial qui aura lieu en 2022 au Qatar. Parmi les pays dont les stades dont les stades n’ont pas été retenus il y a le Sénégal, qui a pris part à la dernière Coupe du monde en Russie en 2018, et le Mali, qui a participé aux rencontres préliminaires. Le Burkina Faso, la République Centrafricaine, le Liberia, le Malawi, la Namibie, le Niger et la Sierra Leone n’ont également pas vu leurs stades approuvés. Les pays aux installations sportives déclinées ont un délai très court pour améliorer leurs installations avant le début de la première série de matches prévue pour le 5 juin, faute de quoi ils devront les accueillir ailleurs. 

Le Sénégal ouvre sa saison dans le Groupe H à domicile contre le Togo la première semaine de juin, mais son stade Léopold Senghor est fermé en raison des travaux de réhabilitation et les autres sites utilisés pour les récents matches internationaux ont été déclarés inadaptés par la CAF. Si la République démocratique du Congo, la Libye et l’Ouganda ont également subi le même sort, ils pourront toujours jouer à domicile sur des sites alternatifs plus petits à l’opposé de leurs stades principaux rejetés.

 Dans le cadre de la phase de groupes des éliminatoires de cette compétition, les vainqueurs des groupes, à déterminer en novembre, seront répartis en cinq matches de barrage. Les vainqueurs cumulés seront autorisés à prendre part à la phase finale au Qatar l’année prochaine. Le football africain a longtemps souffert de la médiocrité des installations de stade et des terrains de mauvaise qualité, et la CAF que dirige depuis peu le Sud-africain Patrice Motsepe se montre de plus en plus déterminée à interdire des sites. Une décision qui laisse, cependant planer un doute. En en mars, une interdiction similaire, pour plusieurs stades sur le continent, avait été décidée relativement aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, avant d’être levée à la dernière minute. La CAF n’a donné aucune explication suite à cette mesure inattendue.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

La Banque centrale du Nigéria vient de lancer ...
« Au cours d'une émission de grande écoute diffusée par...
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...
C’est vêtu de sa soutane, une canne à la...

Autres actualités

Cameroun : coup d’État en cours, Maurice Kamto explique

« Au cours d'une émission de grande écoute diffusée par une chaîne de télévision nationale, le mardi 12 octobre 2021, le RDPC a...

Crise anglophone : en colère un officier déballe tout sur le moral des troupes

Il règne visiblement un climat tendu dans les rangs des soldats engagés dans les opérations militaires dans les régions du Nord-Ouest et...

Gabon: le sort de Laccruche Alihanga, l’ex bras droit d’Ali Bongo

C'est l'avocat de l'ex bras droit d'Ali Bongo qui a révélé le tourment souhaité contre lui. « Cinq ans...

Fin du FCFA : le Nigéria donne une leçon à l’Afrique francophone

La Banque centrale du Nigéria vient de lancer la version électronique de sa monnaie le Naira appelée eNaira. En plus d’être...

Comment l’Afrique prépare sa transformation numérique

L'Afrique est sur le point d'impulser la transformation numérique du monde avec son énorme base de jeunes talents, moteurs de la révolution...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :