UA : Vérités sur la suspension du Mali

Après la CEDEAO, l'Union Africaine vient de procéder à la suspension du Mali de l'organisation à la suite du second coup de force au sommet de l'état. L'UA pourrait procéder à d'autres sanctions vis-à-vis des personnes qui font entrave à une transition démocratique au pays. Une décision aux conséquences multiples.

Après la Cédéao le 30 mai dernier, l’Union africaine a annoncé le 1 er juin mardi la suspension du Mali de toutes ses instances jusqu’à ce que l’ordre constitutionnel normal soit rétabli. Dans le communiqué adopté par le Conseil de paix et de sécurité de l’institution, il est demandé aux militaires maliens au pouvoir de regagner d’urgence, « sans conditions » leurs casernes et de s’abstenir de toute nouvelle ingérence dans le processus politique au Mali. Autant de sanctions qui viennent mettre les militaires putschistes sous pression. Des mesures qui ne sont naturellement pas bien accueillies par les autorités de transition.

Pour Amadou Maiga, le premier secrétaire parlementaire au Conseil national de transition «Le Mali n’est pas isolé. Les sanctions qui sont là sont des sanctions diplomatiques. En la matière, c’est ce qu’il faut lorsqu’il y a rupture de gouvernance. Ce que je déplore, c’est que ces sanctions auraient pu être évitées par la Cédéao et l’Union africaine. ». Il rappelle que ces organisations n’ont rien fait pour anticiper la crise, alors qu’elles étaient témoins du calvaire dans lequel était plongé le Mali. « Il a fallu que notre armée patriotique intervienne pour qu’ils se mettent à nous imposer des sanctions. Or, ils auraient dû aussi imposer des mesures d’amélioration de la gouvernance», regrette-t-il.

Ces sanctions sonnent comme une opportunité pour le Mali selon plusieurs observateurs. Cette période sous sanction peut permettre au Mali de se relever, si toutes les tensions sociopolitiques sont adressées de manière profonde pour revenir à l’ordre constitutionnel normal et redevenir rapidement un pays avec une légitimité démocratique. Une consolation qui contraste avec la possibilité d’autres sanctions dans les jours prochains. l’Union européenne et les Nations unies pourraient également mettre une croix sur le Mali.

Trouvez ci-dessous le Communiqué de l’Union Africaine

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Cameroun : Un drépanocytaire révèle comment il a vécu jusqu’à 50 ans

Selon des récents sondages, 20 % de la population camerounaise (estimée à 25 millions d'habitants) sont porteurs de...

Urgent : Un autre accident grave se produit sur la falaise de Dschang

Moins de deux mois après qu’un accident s'est produit sur ce même site, l'on vient de signaler ce 19 juin un accident...

Retour mouvementé de Laurent Gbabgo en Côte d’Ivoire : Comment Kone Katinan a...

Causer la frayeur dans le camp des nombreux partisans de Laurent Gbagbo pour les empêcher de faire un événement historique du retour...

Nécrologie : Deuxième décès en quatre ans d’un Proviseur en service au Lycée d’Akwa...

La communauté éducative du lycée d’Akwa à Douala est inconsolable depuis les premières heures de ce samedi 19 juin 2021. Et pour...

Cameroun-Camair-co : Ces chiffres qui inquiètent pour l’avenir

C’est le bulletin statistique 2019-2020 rendu public par l’Autorité aéronautique civile du Cameroun (CCAA) qui a fourni ces...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :