Cameroun : Le régime Biya détient illégalement un avocat

En détention depuis le plus d'une semaine au Secrétariat d'État à la défense (SED​), les proches de l'avocat camerounais Amungwa Tanyi sont sans nouvelle de lui et redoutent qu'ils soient sujets à des actes de torture.

Me Amungwa Tanyi Nicodemus a été arrêté le 31 mai dernier par les éléments de la gendarmerie nationale et conduit au Secrétariat d’Etat à la Défense (SED) à Yaoundé où il est en détention jusqu’à ce jour. L’avocat au barreau du Cameroun a été interpellé alors qu’il représentait ses clients dont Sisiku Julius Ayuk Tabe et de nombreuses personnes détenues dans le cadre de la crise anglophone. Aucune raison officielle n’a été donnée concernant l’objet de son arrestation, mais les inquiétudes de son client, Sisiku Julius Ayuk Tabe, sont grandes « Cela fait 8 jours que l’avocat Amungwa Tanyi est détenu illégalement dans le camp de concentration du SED à Yaoundé. Personne ne sait pourquoi il est détenu, sauf parce qu’il est une voix forte pour la justice pour notre peuple qui est enlevé et transporté à Yaoundé. C’est inquiétant», a-t-il écrit sur son compte Twitter. Il nous revient également que l’avocat n’était pas vu d’un bon œil par le régime de Yaoundé parce qu’il contestait avec véhémence le caractère arbitraire de leurs investigations et de l’arrestation de son client.

Personne ne sait pourquoi il est détenu, sauf parce qu’il est une voix forte pour la justice pour notre peuple qui est enlevé et transporté à Yaoundé. C’est inquiétant

Sisiku Julius Ayuk Tabe

Le rapport des gendarmes qui l’ont arrêté indique qu’il a pris des photos, un acte qui a incité les officiers de gendarmerie à saisir son téléphone et qu’au cours de la recherche de ces photos, ils ont trouvé d’autres contenus et messages liés à la lutte anglophone et aux meurtres d’officiers militaires. Des découvertes qui ont conduit à son arrestation et ses proches sont jusqu’à ce jour sans nouvelles des circonstances de sa détention. Une démarche fustigée par le Centre pour les droits de l’homme et la démocratie en Afrique. Elle a dénoncé une attaque directe contre les défenseurs des droits humains et a demandé sa libération immédiate. L’organisation précise que le téléphone d’un avocat, d’un journaliste ou d’un autre défenseur des droits de l’homme ne doit pas être soumis à une fouille arbitraire sans mandat. En raison du fait que ces personnes traitent des informations obtenues à partir de toutes les sources, y compris les médias sociaux. Aussi, elle ajoute que la présence de ces informations dans leurs appareils ne doit pas faire l’objet de poursuites pénales.

#ctaText??#  Laurent Gbagbo parle de sa dernière rencontre avec Alain Mévégué

Un cas qui en rappelle beaucoup d’autres. Plusieurs anglophones ont été arrêtés, détenus et certains ont été jugés pour terrorisme pour le simple fait que leurs téléphones ont été arbitrairement fouillés par des officiers militaires et que des images et autres contenus liés à la crise anglophone ont été trouvés en leur possession. Les défenseurs des droits humains condamnent ces bavures militaires et exigent la libération immédiate de Barrister Amungwa et de toutes les personnes arrêtées dans des circonstances similaires.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Cameroun-Cybercriminalité : 5000 faux comptes suspendus, des milliards perdus

Les formes de cybercriminalité sont de plus en plus variées selon les constats de l’Antic. L’Agence a révélé les 5 pratiques les...

Le Cameroun rapatrie les anciens combattants nigérians et les membres de leurs familles

Plus de 850 anciens combattants de Boko Haram et les membres de leur famille qui ont fui leurs villages en raison des...

Cameroun : Séquestré par le Colonel Emile Mbankoui, Fridolin Nké fait un direct sous...

C’est à partir du bureau du Colonel Mbankoui, le chef de la SEMIL, que Fridolin NKE a réalisé la vidéo alarmante. L’enseignant...

RDC-Exploitation minière : Félix Tshisekedi révise les accords signés par Kabila

C’est le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, qui a fait part des injonctions de Félix Tshisekedi à ses collaborateurs « Le...

Guinée : La junte du Lt-Colonel Doumbouya exclut tout départ en exil de l’ancien...

Après le départ de la mission de la Cédéao, le CNRD, la junte militaire au pouvoir, a affirmé que le président guinéen...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :