Cameroun/Génocide Anglophone : Voici les premières sanctions des Etats-Unis contre les assassins de la paix

Six mois environ après son arrivée à la tête de l’administration américaine, Joe Biden, via son chef de la diplomatie, le Secrétaire d’Etat Antony J. Blinken, vient de frapper du poing sur la table au sujet du Cameroun où a cours depuis cinq ans, une sanglante et très meurtrière guerre civile (plus de 50.000 morts et des millions de déplacés, sans oublier près d’un million de jeunes personnes en âge scolaire qui ne peuvent plus jouir de leurs droits à l’éducation, menacées qu’elles sont  par des groupuscules terroristes présentés par les autorités camerounaises comme des pro-sécessionnistes, et par les leaders sécessionnistes comme des terroristes à la solde du régime de Yaoundé chargés de jeter du discrédit sur leur cause).

Les premières sanctions américaines annoncées lundi 7 juin par le Secrétaire d’Etat américain se déclineront en des restrictions sévères de visas à l’encontre  de ceux des protagonistes réputés pour constituer un frein à la pacification de la situation. Et ces restrictions de visas se veulent un prélude à des sanctions individuelles qui ne tarderont pas à tomber, question de ramener à des sentiments plus raisonnables ceux qui, pro-sécessionnistes ou pro-gouvernementaux, pensent que les peuples des régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest n’ont pas assez souffert pour qu’ils fassent le sacrifice  d’une pacification de leurs sentiments -il est vrai nationalistes et légitimes, d’une part comme de l’autre-.

« Les États-Unis se sont engagés à mettre fin à la violence persistante au Cameroun et à soutenir le peuple camerounais. A partir d’aujourd’hui, nous imposons des restrictions de visas à ceux qui sont impliqués dans la sape de la paix dans les régions anglophones du Cameroun. »,  a tweeté lundi le patron de la diplomatie américaine, visiblement menaçant contre les fauteurs de barbarie de tous bords qui sapent la paix au pays du Mpodol Ruben um Nyobe, l’empêchant de revivre la paix qui fut naguère sa principale caractéristique.

#ctaText??#  Urgent : Le réseau des faux vaccins Covid-19 en Afrique
Quoique les Etats-Unis se soient montrés jusqu’ici très préoccupés par la situation au Cameroun, c’est la première décision marquant l’intérêt réel d’un gouvernement étranger relativement à l’impasse dans laquelle est plongé le Cameroun jadis présenté comme un îlot de paix sous la conduite « éclairée » de son président Paul Biya, que beaucoup présentent à tort ou à raison aujourd’hui comme un chef de guerre à qui aucune guerre ne réussit. 

 Ci-dessous, le communiqué du département d’Etat américain traduit librement par Cameroonvoice

Les États-Unis sont profondément préoccupés par la poursuite des violences dans les régions anglophones du Cameroun. Nous continuons d’appeler le gouvernement camerounais et les groupes armés séparatistes à mettre fin à la violence et à engager un dialogue sans conditions préalables pour résoudre pacifiquement la crise. Il est important que les enfants puissent aller à l’école et que l’aide humanitaire puisse être fournie. Nous exhortons toutes les parties prenantes concernées au Cameroun et dans la diaspora à s’engager de manière constructive et à rechercher une résolution pacifique de la crise. Nous condamnons ceux qui sapent la paix en se livrant ou en incitant à la violence, aux violations et abus des droits humains et aux menaces contre les défenseurs de la paix ou les travailleurs humanitaires. Je mets en place une politique imposant des restrictions de visa aux personnes soupçonnées d’être responsables ou complices de l’entrave à la résolution pacifique de la crise dans les régions anglophones du Cameroun. Cette décision reflète notre engagement à faire avancer un dialogue pour résoudre pacifiquement la crise anglophone et soutenir le respect des droits humains. Les États-Unis soutiennent fermement le peuple camerounais et nous restons déterminés à travailler ensemble pour faire progresser la démocratie et la prospérité mutuelle pour nos deux pays.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Israël : Ce qu’on ignore sur Naftali Bennett, le remplaçant de Netanyahu

Naftali Bennet est un juif religieux dont la fortune est chiffrée à plusieurs centaines de millions de dollars,...

Cameroun-Urgent : Yaoundé séquestre un journaliste

C'est le site d'information Mimi Mefo Info (MMI) qui a publié l'information ce 13 juin 2021. Le média indique Theodore Mih...

Absence ou présence de Maurice Kamto au Meeting de Paris : Wilfried Ekanga...

Karl Marx disait : " Un spectre hante l'Europe, le spectre du communisme ", et je vais ajouter : " Un spectre...

Cameroun : Paul BIYA pleure à nouveau « sa CAN »

À un peu moins de 7 mois de la tenue de la Grand-messe du football africain, l’incertitude est grande relativement à sa...

Menaces de mort contre Laurent Gbagbo : Christian Vabé met en garde et annonce...

Le rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire Alternative crédible (RPCI-AC) a appris par voie de presse que le Président Laurent Gbagbo serait...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :