Cameroun-Crise anglophone : Les prêtres enlevés

Au cours des deux dernières semaines, six prêtres et missionnaires catholiques romains ont été enlevés, et une église attaquée avec un bilan d’au moins deux morts et 11 blessés. Le clergé crie au ras-le-bol.

L’Église catholique romaine du Cameroun a déclaré dans un communiqué de presse mardi que les prêtres sont attaqués, enlevés, torturés et tués en mage du conflit qui a cours dans les régions à majorité anglophone du Cameroun depuis 2016. Le Révérend Père Humphrey Tatah Mbui, directeur des communications de la Conférence épiscopale nationale des évêques catholiques du Cameroun, a déclaré qu’au moins six prêtres ont été torturés par les militaires ou les rebelles au cours des deux dernières semaines. « L’église prêche la paix. Elle enseigne qu’il ne peut y avoir de paix sans justice et sans vérité », a rappelé l’homme de Dieu. Et d’ajouter que « L’Église doit continuer à insister sur cette justice et cette vérité, en toute saison et hors saison. Et lorsque l’Église dit la vérité, elle n’est souvent pas bien accueillie par l’un ou l’autre camp. De nombreuses paroisses ont été fermés ou ne fonctionnent pas comme elles le devraient », regrette le Révérend Père Humphrey Tatah Mbui.

Dans un communiqué de presse, l’armée camerounaise a précisé que l’arrestation du révérend père Sylvester Ngarbah Nsah dans le village de Vekovi, au nord-ouest du pays, le 4 juin, était lié à sa collaboration avec les groupes armés séparatistes. Une détention arbitraire qui fait suite à celle du révérend père Christopher Eboka. Ce dernier avait été enlevé le 22 mai dans le sud-ouest par rebelles avant d’être relâché 10 jours plus tard. Les séparatistes avaient déclaré la guerre à l’Eglise catholique. Raison suffisante pour lui de déduire que « L’église a été prise en tenaille entre les combattants séparatistes d’une part, et l’armée camerounaise d’autre part ». Les menaces sur la vie des prêtres, les attaques des espaces de prière sont fréquentes. Les prêtres étant soupçonnés par les deux camps engagés dans le confit d’avoir choisi d’aider leur adversaire. L’église déplore à ce jour, la mort de 2 personnes et près de 11 blessées.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

De moins en moins de personnes en Ukraine font...
Nouvelle stratégie Dans leur nouvelle...
Burundi. D'après les bruits qui courent dans la région, suite à...

Autres actualités

La nouvelle approche américaine en Afrique

Nouvelle stratégie Dans leur nouvelle stratégie à l’égard de l’Afrique subsaharienne, dévoilée ce 8 août par la Maison...

L’OTAN veut donc vaincre la Russie mais ne veut pas d’une guerre totale

Le chef de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a révélé cette semaine la criminalité cynique de l’axe militaire dirigé par...

Zelensky pourrait mourir aux mains des Ukrainiens eux-mêmes

De moins en moins de personnes en Ukraine font confiance à l’actuel président du pays, Volodymyr Zelensky. Son autorité s’effondre tant au...

La lâcheté contre la bravoure

Une nouvelle journée noire pour Donetsk… Revenant de mon service, un nouveau massacre perpétré au cœur de Donetsk par...

La Chine resserre le nœud coulant autour du cou de Taiwan

Ces deux derniers jours, il ne semblait y avoir aucune autre nouvelle dans le monde que la visite à Taïwan de la...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :