Cameroun-Camair-co : Ces chiffres qui inquiètent pour l’avenir

Alors que le nombre de passagers de la compagnie aérienne était de 1 512 735 en 2019, le chiffre a quasiment décru de moitié pour l’année 2020, précisément une baisse de 62 %.

C’est le bulletin statistique 2019-2020 rendu public par l’Autorité aéronautique civile du Cameroun (CCAA) qui a fourni ces données. À en croire le document, cette diminution est strictement liée aux restrictions sanitaires imposées par le Coronavirus. La fermeture des frontières qui n’a pas épargné le Cameroun a entraîné une « baisse de trafic-passagers en 2020 de l’ordre de 61,8 % par rapport à 2019 », apprend Cameroonvoice.

En clair, on est passé de 1 513 735 passagers pour l’année 2019 à seulement 57 881 pour l’année 2020. Dans le même temps, le déplacement des avions a évidemment baissé de 49 %. On est notamment passé de 39 580 mouvements en 2019 à 19 966 en 2020. Le trafic aérien de fret ne s’en porte pas mieux. Le transport des marchandises a reculé de 22,2 % e comparaison au tonnage de fret transporté dans la même période pendant l’année 2019. De 24 350 tonnes en 2029 en 2019, on a enregistré seulement 18 956 tonnes en 2020. Alors que les officiels de l’entité nourrissaient de riches espoirs pour l’année 2020, la pandémie de covid-19 est venue anéantir tout espoir de perspectives.

Ce d’autant que l’entreprise bat de l’aile depuis de nombreuses années en raison de plusieurs problèmes infrastructurels. La compagnie a repris ses activités pendant le mois d’octobre 2020, mais ne dispose que de 2 aéronefs : le Boeing 737-300 en location chez l’Ukraine et l’Embraer 145 également loué. Camair-co dispose d’un seul appareil aéronef opérationnel à savoir le MA60 fabriqué en Chine. Le deuxième MA60 du Cameroun est à hors-circuit depuis le début décembre 2019. Le Boeing 737-700 est en panne alors que le 767 300 est cloué en Ethiopie depuis 2018.

Si les responsables de la compagnie camerounaise ont à peine réussi le pari d’assurer la couverture suffisante des vols au plan national, ils ont désormais l’ambition de se redéployer au plan régional (en Afrique). Autant dire qu’ils ont les yeux plus grands que leur flotte.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Crise anglophone : l’enlisement et l’indifférence

Le 18 juillet 2021, cinq policiers camerounais ont été tués dans une embuscade tendue sur l’axe routier...

Cameroun : l’État islamique monte en puissance après la mort de Shekau

La mort en mai d'Abubakar Shekau, chef de la faction Jama'atu Ahlis Sunna Lidda'awati wal-Jihad (JAS), a changé...

Pollution à grande échelle : La compagnie pétrolière française mise en examen au Gabon

La compagnie pétrolière franco-britannique Perenco a été inculpée et mise en examen le 16 juillet par le tribunal de Port Gentil. Elle...

“Les révélations du logiciel espion Pegasus inspirent le dégoût !” RSF traîne le prédateur...

Chèr(e)s ami(e)s, Selon une récente enquête, au moins 180 journalistes de 20 pays différents ont été surveillés par des...

Cameroun, Marche interdite : Joseph Ateba dénonce une “volonté clairement affirmée d’éradiquer le MRC...

“ La Grande marche républicaine déclarée par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) le 16 juillet dernier à Yaoundé a...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :