Agence africaine des médicaments : le Cameroun marque son adhésion

Cameroonvoice a appris que les officiels camerounais ont signé le traité portant création de l’Agence africaine des médicaments (AMA) la toute première agence des médicaments à l’échelle du continent africain.

C’est ce 11 juillet 2021 que l’entrée en vigueur de cette loi a été rendue publique. Elle porte sur la ratification du Traité portant création de l’Agence Africaine du Médicament, adopté le 11 février 2019 à Addis-Abeba (Éthiopie). Cette signature par la présidence de la République fait suite à l’approbation du Parlement. Après l’Assemblée nationale, le Sénat a approuvé la semaine dernière, le projet de loi relatif à ce traité.

C’est conscient des enjeux de la mise sur pied de cette institution que le Cameroun en est devenu partie intégrante. Si l’Afrique compte 17 % de la population mondiale pour 1,3 milliards d’habitants, il est loisible de constater qu’elle perd un nombre important de ses ressortissants et compte de nombreux autres vivant avec des pathologies diverses. L’Afrique compte 60 % des personnes vivant avec le VIH/sida et plus de 90 % des cas annuels de paludisme de par le monde. Dans le même temps, on constate que l’Afrique ne représente que 6 % des dépenses de santé et moins de 1 % du marché pharmaceutique à l’échelle du globe.

Seulement 3 % des médicaments consommés sont produits sur le continent. Les chaînes d’approvisionnement pharmaceutique comptent de multiples intermédiaires, contribuant à ce que les médicaments vendus en Afrique subsaharienne soient parmi les plus chers du monde.

La ratification, la mise en place et l’opérationnalisation rapide de l’Agence Africaine du Médicament renforcera la préparation et la capacité de réponse aux crises sanitaires actuelles et futures. En effet, l’Agence Africaine du Médicament pourra d’une façon générale faciliter une réaction coordonnée à l’échelle de l’Union africaine face aux crises sanitaires ; surveiller et atténuer le risque de pénurie de médicaments et de dispositifs médicaux critiques ; proposer des conseils scientifiques sur les médicaments susceptibles de prévenir, diagnostiquer ou traiter les maladies à l’origine de ces crises. Elle facilitera la coordination des essais cliniques, y compris des vaccins.

#ctaText??#  Urgent : 16 morts après un accident à Yaoundé

Avec l’adhésion du Cameroun, on se rapproche du minimum d’Etats (15) sur les 55 États membres de l’UA qui doivent ratifier le traité pour qu’il entre en vigueur. Selon des estimations, il permettra au secteur pharmaceutique de passer de 19 milliards de dollars en 2012 à 66 milliards d’ici 2022. On estime également que le secteur de la santé et du bien-être en Afrique représentera environ 259 milliards de dollars en 2030, avec la possibilité de créer plus de 16 millions d’emplois. Une analyse récente montre que le coût de la plupart des médicaments produits en Éthiopie et au Nigeria est généralement inférieur de 5 à 15 % au prix des produits importés.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Mauvaise nouvelle pour le football camerounais. De source bien...
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...
L’affaire Eric Christian Nya prend désormais une autre tournure....

Autres actualités

Urgent : 16 morts après un accident à Yaoundé

Au moins 16 personnes ont été tuées jeudi matin dans un accident sur une autoroute à Awae,...

Crise anglophone Médecins sans frontières quitte le Nord-ouest

Les autorités camerounaises ont accusé le groupe humanitaire d'aider des groupes séparatistes dans la région du nord-ouest, une accusation que le groupe...

Voici pourquoi Issa Hayatou a été suspendu par la Fifa

Mauvaise nouvelle pour le football camerounais. De source bien introduite, la Fifa annonce ce mardi 3 août 2021, que la Chambre de jugement...

Affaire Malicka : Martin Camus Mimb et son compagnon plaident coupables

C’est une information qui a été tenue secrète. Contrairement aux insultes formulées par leurs proches et sympathisants ; aux accusations de complots...

Rencontre Gbagbo-Ouattara : une lueur d’espoir, au-delà des jeux d’intérêts ? (Par Théophile Kouamouo)

Cet édito hebdomadaire est destiné aux abonnés payants de cette newsletter. Mais à titre exceptionnel, ce texte est rendu public. Pour...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :