Plus de 1000 journalistes et activistes du monde espionnés par Pegasus, un logiciel israélien

Cameroonvoice a appris que des activistes, des journalistes et des hommes politiques du monde entier ont été espionnés à l'aide d'un logiciel malveillant pour téléphones portables mis au point par une entreprise privée israélienne, selon des rapports publiés ce week-end.

Des activistes , des journalistes et des hommes politiques du monde entier ont été espionnés à l’aide d’un logiciel malveillant pour téléphone portable mis au point par une entreprise privée israélienne, selon des rapports publiés ce week-end, ce qui a fait naître des craintes de violations généralisées de la vie privée et des droits.

L’utilisation de ce logiciel développé par le groupe israélien NSO, a été rapportée par le Washington Post, le Guardian, Le Monde et d’autres médias qui ont collaboré à une enquête sur une fuite de données. La fuite concernait une liste de jusqu’à 50 000 numéros de téléphone censés avoir été identifiés comme des personnes d’intérêt par des clients de NSO depuis 2016, selon les rapports.

Tous ces numéros n’ont pas été piratés par la suite, et les organes de presse ayant accès à la fuite ont déclaré que plus de détails sur ceux qui ont été compromis seraient publiés dans les prochains jours.

L’utilisation de ce logiciel pour pirater les téléphones des reporters d’Al-Jazeera et d’un journaliste marocain a déjà été signalée par Citizen Lab, un centre de recherche de l’université de Toronto, et Amnesty International. Parmi les numéros trouvés sur la liste, deux appartiennent à des femmes proches du journaliste d’origine saoudienne Jamal Khashoggi, assassiné par un commando saoudien en 2018.

La liste comprenait également le numéro d’un journaliste indépendant mexicain qui a ensuite été assassiné dans une station de lavage de voitures. Son téléphone n’a jamais été retrouvé et il n’a pas été possible de savoir s’il avait été piraté.

Selon le Washington Post, les numéros figurant sur la liste appartenaient également à des chefs d’État et à des premiers ministres, à des membres de familles royales arabes, à des diplomates et à des hommes politiques, ainsi qu’à des militants et à des chefs d’entreprise.

La liste ne précise pas quels clients ont saisi les numéros qui y figurent. Mais les rapports indiquent qu’un grand nombre d’entre eux étaient regroupés dans dix pays – l’Arabie saoudite, l’Azerbaïdjan, le Bahreïn, la Hongrie, l’Inde, le Kazakhstan, le Mexique, le Maroc, le Rwanda et les Émirats arabes unis.

Amnesty International et Forbidden Stories, une organisation médiatique à but non lucratif basée à Paris, ont initialement eu accès à la fuite, qu’ils ont ensuite partagée avec des organisations médiatiques. NSO, leader dans le secteur en pleine expansion et largement non réglementé des logiciels d’espionnage privés, s’est précédemment engagé à surveiller les abus de ses logiciels.

Citizen Lab a signalé en décembre que des dizaines de journalistes de la chaîne qatarie Al-Jazeera avaient vu leurs communications mobiles interceptées par une surveillance électronique sophistiquée.

En juin de l’année dernière, Amnesty International a rapporté que les autorités marocaines avaient utilisé le logiciel Pegasus de NSO pour insérer un logiciel espion dans le téléphone portable d’Omar Radi, un journaliste condamné pour un post sur les médias sociaux.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...
L’affaire Eric Christian Nya prend désormais une autre tournure....

Autres actualités

Urgent : 16 morts après un accident à Yaoundé

Au moins 16 personnes ont été tuées jeudi matin dans un accident sur une autoroute à Awae,...

Crise anglophone Médecins sans frontières quitte le Nord-ouest

Les autorités camerounaises ont accusé le groupe humanitaire d'aider des groupes séparatistes dans la région du nord-ouest, une accusation que le groupe...

Voici pourquoi Issa Hayatou a été suspendu par la Fifa

Mauvaise nouvelle pour le football camerounais. De source bien introduite, la Fifa annonce ce mardi 3 août 2021, que la Chambre de jugement...

Affaire Malicka : Martin Camus Mimb et son compagnon plaident coupables

C’est une information qui a été tenue secrète. Contrairement aux insultes formulées par leurs proches et sympathisants ; aux accusations de complots...

Rencontre Gbagbo-Ouattara : une lueur d’espoir, au-delà des jeux d’intérêts ? (Par Théophile Kouamouo)

Cet édito hebdomadaire est destiné aux abonnés payants de cette newsletter. Mais à titre exceptionnel, ce texte est rendu public. Pour...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :