Cameroun : 70 000 élèves et enseignants tiennent tête aux séparatistes

Alors que les deux régions à majorité anglophone du Cameroun sont fréquemment en proie à des journées de ville morte imposées par les séparatistes et cause l’abandon progressif des établissements, cameroonvoice a appris qu’au moins 70 000 écoles et enseignants ont repris le chemin des classes cette année.

Mirabelle Tang, 14 ans, passe des vacances à Yaoundé avec son oncle. Elle a déclaré que cette année, elle a bravé les menaces des séparatistes et a réussi à aller à l’école dans sa ville natale de Njinikom, dans la région anglophone du Nord-Ouest. Mirabelle Tang explique que les séparatistes l’ont privée d’éducation pendant trois ans. « Il est bon pour tout le monde d’aller à l’école afin d’avoir les connaissances. Nous avons lutté pendant la crise. Quand nous allions à l’école, il y avait des coups de feu, nous avons couru et nous sommes revenus (à l’école) par la grâce de Dieu. Dieu nous a aidés. Nous avons passé le First School Leaving Certificate dans la sérénité. », confie-t-elle.

Les ministères camerounais de l’éducation de base et de l’éducation secondaire ont déclaré que Mirabelle Tang est parmi les 70 000 élèves qui ont repris le chemin de l’école dans plus de 400 écoles rouvertes cette année dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. « L’année dernière, 12 786 candidats ont passé le First School Leaving et le Common Entrance. Et cette année, nous en avons 27 128, ce qui signifie que le nombre a presque doublé », détaille Wilfred Wambeng Ndong, haut fonctionnaire du gouvernement en charge de l’éducation de base dans le Nord-Ouest. A lui en croire, le nombre d’enfants qui ont passé leur premier examen de fin de scolarité cette année a augmenté de façon spectaculaire, car cette année, le chiffre est passé des 13 000 de l’année dernière à 22 482 candidats.

De l’avis de Ngwang Roland Yuven, responsable de l’enseignement secondaire dans la région du Nord-Ouest, les examens se sont déroulé dans des conditions satisfaisantes « Les examens se sont déroulés sans accroc grâce au suivi strict et engagé de la sécurité. Ce succès est également le fruit de la détermination et de la résilience des parents et des candidats eux-mêmes qui ont défié tous les défis pour assurer leur participation », a-t-il assuré.

#ctaText??#  Réaction de Samuel Eto’o après la défaite face à l’Ouzbékistan

Les séparatistes ont attaqué ou incendié plus de 200 écoles entre 2017 et 2019, et presque toutes les écoles des régions du Nord et du Sud-Ouest ont fermé, les enseignants ayant quitté leur emploi en raison de l’insécurité. Dans le même temps, certains personnels enseignants ont fait preuve d’un grand courage pour s’assurer que les écoles restent ouvertes. Nji Samuel Kale, secrétaire à l’éducation des écoles appartenant à l’Église presbytérienne du Cameroun, se félicite du déploiement des écoles confessionnelles : « La communauté et les chrétiens nous ont aidés à faire fonctionner les écoles. Les enseignants, nous devons l’attester, ont beaucoup enduré. Ils ont fait preuve d’une grande résilience. Nous prions pour que des incidents malheureux ne se reproduisent pas afin que les enfants poursuivent leur éducation. »

Rappelons dans la crise anglophone a commencé en 2017 avec la naissance de plusieurs mouvements de contestation et donc des groupes armés séparatistes, qui multiplient des exactions pour se faire entendre. Le régime Biya s’est toujours employé à prendre des mesures inappropriées qui ne font qu’alourdir le bilan des conséquences. Selon les Nations unies, plus de 3 000 personnes, dont des soldats et des policiers, ont été tués depuis le début des violences dans les deux régions.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

« Nous nous vengerons des martyrs du CGRI et du...
« Ce qui s’est passé...
J’ai reçu une excellente question...

Autres actualités

Nord Stream, Ukraine, Brésil

« Ce qui s’est passé hier 27 septembre 2022 est un événement d’une portée colossale. L’Allemagne est restée...

Burkina Faso : Vérités sur le nouveau coup d’Etat

Cette annonce a clôturé une journée qui a commencé par des tirs près d'un camp militaire dans la...

L’Europe va-t-elle rompre avec les États-Unis ?

J’ai reçu une excellente question d’un lecteur allemand qui se trouve également être journaliste. Il a demandé :...

Guinée : Moussa Dadis Camara emprisonné avant son procès

Les 11 accusés de ce procès historique étaient convoqués au greffe vers midi, préalablement à leur comparution mercredi. Les avocats d’un certain...

Cameroun-Crise anglophone : 5 ans après

En cas de réaction négative du gouvernement à leur protestation non violente, ceux qu'ils considéraient comme les champions...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :