Une Camerounaise d’origine nommée sénatrice au Canada

Amina Gerba, entrepreneure entre l'Afrique et le Canada, a été nommée le 29 juillet sénatrice pour le Québec par la nouvelle gouverneure générale du Canada, Mary Simon.

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années », cette boutade tirée du Cid de Pierre Corneille suffit pour traduire l’honneur qui a été fait le 29 juillet à Amina Gerba. La sexagénaire œuvre depuis près d’un quart de siècle pour le rapprochement entre les communautés du Canada, l’inclusion des minorités et l’entreprenariat économique des femmes. Un travail connu et salué par tous. À preuve, à peine nommée gouverneure générale du Canada Mary Simon l’a nommée sénatrice.

En 1998, Amina Gerba a fondé une entreprise dénommée Kariderm, destinée à la fabrication des produits de beauté à base de beurre de karité pour « montrer que oui, l’Afrique a des richesses qui ne demandent qu’à être valorisées » Et, c’est une coopérative de femmes du Burkina Faso qui lui procure ce beurre de karité certifié bio – une première mondiale. Plus de 2000 femmes travaillent dans cette coopérative dont une partie des bénéfices des ventes leur est reversée. Amina leur a aussi ouvert des portes pour accéder à des programmes de microcrédits communautaires qui leur permettent d’acheter les noix de karité.

Amina Gerba voue une grande partie de son action au soutien des Africaines qui sont, selon elle, le moteur du développement du continent : « Elles sont les greniers de l’Afrique, elles sont des gestionnaires, elles gèrent leurs enfants, elles gèrent leurs maris, elles gèrent tout. Elles sont dans les champs et on ne valorise pas ce qu’elles font, elles sont toujours les moins payées, elles ont un accès difficile au financement. Je veux amener les gens à comprendre que ces femmes-là font beaucoup et qu’elles sont capables d’aller plus loin, mais elles ont besoin de soutien et d’accompagnement. » , indique-t-elle.

Amina Gerba a mis en place avec ses deux filles une fondation qui aide les petites filles au Cameroun à aller à l’école en finançant leurs études. Issue d’une famille de polygamique de 19 enfants, son difficile parcours lui a permis de comprendre que l’accès à l’éducation est salutaire. C’est la raison pour laquelle elle veut le faire profiter au plus grand nombre.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Cameroun-Cybercriminalité : 5000 faux comptes suspendus, des milliards perdus

Les formes de cybercriminalité sont de plus en plus variées selon les constats de l’Antic. L’Agence a révélé les 5 pratiques les...

Le Cameroun rapatrie les anciens combattants nigérians et les membres de leurs familles

Plus de 850 anciens combattants de Boko Haram et les membres de leur famille qui ont fui leurs villages en raison des...

Cameroun : Séquestré par le Colonel Emile Mbankoui, Fridolin Nké fait un direct sous...

C’est à partir du bureau du Colonel Mbankoui, le chef de la SEMIL, que Fridolin NKE a réalisé la vidéo alarmante. L’enseignant...

RDC-Exploitation minière : Félix Tshisekedi révise les accords signés par Kabila

C’est le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, qui a fait part des injonctions de Félix Tshisekedi à ses collaborateurs « Le...

Guinée : La junte du Lt-Colonel Doumbouya exclut tout départ en exil de l’ancien...

Après le départ de la mission de la Cédéao, le CNRD, la junte militaire au pouvoir, a affirmé que le président guinéen...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :