Côte d’Ivoire : Simone retoque le congrès de Gbagbo

Pressentie pour être membre d’un Groupe de réflexion élargi initié par Laurent Gbagbo en vue de la création d’une nouvelle organisation politique en Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo se désolidarise en critiquant la démarche peu orthodoxe de l’initiateur.

C’est ce 7 septembre que l’ex première dame s’est fendu d’un communiqué au vitriol à l’endroit du projet qu’entreprend Laurent Gbagbo. Elle confie avoir pris connaissance de la décision qui a donné le ton du mouvement « Comme tous les citoyens de notre pays, ce matin du 7 septembre 2021, j’ai lu sur les réseaux sociaux, une décision du Président Laurent Gbagbo (Décision N◦ 01/2021/LG) et signée du Dr Assoa Adou, relative à la nomination des membres de deux Commissions et d’un Groupe de réflexion élargi, dans le cadre des préparatifs du Congrès constitutif. » peut-on lire entre les lignes de ce communiqué. Elle observe que depuis le lancement de l’idée de création d’une nouvelle Organisation politique, au Palais de la Culture le 9 août 2021, ses anciens camarades de Parti utilisent des méthodes d’approche pour le moins surprenantes « aucune convocation de réunion, aucune consultation, des nominations que l’on découvre sur Internet ou dans la presse écrite.»

Simone Gbagbo est parmi les personnalités désignées par Laurent Gbagbo pour faire partie de ce groupe de réflexion élargi. Mais l’ex première dame dit n’avoir été préalablement consultée par l’équipe de l’initiateur de ce mouvement. Pas surprenant qu’elle marque formellement son désaccord quant à une participation éventuelle « Je reste dubitative devant ces pratiques et manquements, et je suis peu encline à m’associer à ce type d’initiative car je mérite un minimum de respect et de considération. » s’est indignée la femme politique.

Pour l’heure, aucune réaction du camp Gbagbo n’a encore été entendue après cette sortie, mais elle ne devrait pas tarder, car le poids politique de la native de Moosou est indéniable. Elle s’est forgée une réputation de dureté, d’abord comme opposante dans la rue puis comme très influente épouse de président, entre 2000 et 2010. Elle a été autant respectée pour son militantisme que crainte pour son rôle de «présidente» à poigne.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Cameroun-Cybercriminalité : 5000 faux comptes suspendus, des milliards perdus

Les formes de cybercriminalité sont de plus en plus variées selon les constats de l’Antic. L’Agence a révélé les 5 pratiques les...

Le Cameroun rapatrie les anciens combattants nigérians et les membres de leurs familles

Plus de 850 anciens combattants de Boko Haram et les membres de leur famille qui ont fui leurs villages en raison des...

Cameroun : Séquestré par le Colonel Emile Mbankoui, Fridolin Nké fait un direct sous...

C’est à partir du bureau du Colonel Mbankoui, le chef de la SEMIL, que Fridolin NKE a réalisé la vidéo alarmante. L’enseignant...

RDC-Exploitation minière : Félix Tshisekedi révise les accords signés par Kabila

C’est le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, qui a fait part des injonctions de Félix Tshisekedi à ses collaborateurs « Le...

Guinée : La junte du Lt-Colonel Doumbouya exclut tout départ en exil de l’ancien...

Après le départ de la mission de la Cédéao, le CNRD, la junte militaire au pouvoir, a affirmé que le président guinéen...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :