Cameroun : Comprendre les violences faites aux policiers

Les actes d’agression vis-à-vis des forces de maintien de l’ordre sont monnaie et les séquences filmées sont virales les unes autant que les autres. Voici ce qui peut expliquer la recrudescence de ces actes déviants à l’endroit de la Police.

Un fonctionnaire de Police qui se fait brutaliser par un civil devant des spectateurs amusés ; un individu qui porte un policier sur ses épaules en guise de trophée ; un chauffard qui roule de manière volontaire sur les pieds d’un policier ; un homme qui descend de son véhicule pour livrer une bagarre avec un policier dirigeant la circulation à Douala… La liste des clichés de ces dérives est longue tant, elles sont fréquentes. Qu’est-ce qui peut justifier ces agissements peu recommandables ? Des experts estiment que cette interrogation remet au goût du jour les rapports entre la Police et les populations « Le phénomène est symptomatique de la nature précaire, depuis des décennies des relations entre les populations camerounaises et la police nationale. Les populations citadines qui, d’un côté, ne sont pas totalement exemptes de reproches dans leurs actes d’incivisme, ont difficilement supporté les rappels à l’ordre… Ainsi que les abus de ces forces de sécurité », développe le sociologue camerounais Dr Albert Nna.

 Et d’ajouter que l’origine est duale. « Je pense que d’un côté comme de l’autre, il y a une obligation à un respect mutuel », précise le spécialiste. La liste des clichés de ces dérives est longue tant, elles sont fréquentes. «Ce comportement hostile, observé chez les populations, traduit également l’état d’esprit d’une société qui va à la dérive ; une société où le respect de l’altérité a foutu le camp. À ce niveau, je pense qu’il y a urgence à resocialiser, mieux à rééduquer les masses aux bonnes manières », rappelle Dr Albert Nna. Au regard des proportions inquiétantes et quasi-incontrôlables que peut prendre la situation, le sociologue lance un appel fort « Il y a urgence à resocialiser, mieux à rééduquer les masses aux bonnes manières. Il faut recadrer les populations. L’on ne peut mieux le faire qu’en les sensibilisant à la fois sur les règles civiques et le respect de l’autorité ».

Mais l’on ne saurait pas s’arrêter à la sensibilisation : « Je pense que pour décourager toute velléité de défiance du genre, il faut sévèrement sanctionner, sans états d’âme, les citoyens qui se glorifient dans ces actes », conclut Dr. Albert Nna. Le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a récemment prévenu les Camerounais qui vont se montrer violents envers les agents de la police que des sanctions fermes seront appliquées à leur endroit. Une sortie largement critiquée tant les populations, qui aident souvent les policiers dans l’exercice de leurs fonctions, se plaignent que la part de responsabilité de la Police ait été ignorée par le MINAT.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Cameroun-Cybercriminalité : 5000 faux comptes suspendus, des milliards perdus

Les formes de cybercriminalité sont de plus en plus variées selon les constats de l’Antic. L’Agence a révélé les 5 pratiques les...

Le Cameroun rapatrie les anciens combattants nigérians et les membres de leurs familles

Plus de 850 anciens combattants de Boko Haram et les membres de leur famille qui ont fui leurs villages en raison des...

Cameroun : Séquestré par le Colonel Emile Mbankoui, Fridolin Nké fait un direct sous...

C’est à partir du bureau du Colonel Mbankoui, le chef de la SEMIL, que Fridolin NKE a réalisé la vidéo alarmante. L’enseignant...

RDC-Exploitation minière : Félix Tshisekedi révise les accords signés par Kabila

C’est le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, qui a fait part des injonctions de Félix Tshisekedi à ses collaborateurs « Le...

Guinée : La junte du Lt-Colonel Doumbouya exclut tout départ en exil de l’ancien...

Après le départ de la mission de la Cédéao, le CNRD, la junte militaire au pouvoir, a affirmé que le président guinéen...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :