Mort d’Amobe Mevegue : le vibrant hommage de Maurice Kamto

Le président Maurice Kamto a rendu, ce 17 septembre 2021, un hommage mémorable à Amobe Mevegué, le journaliste et animateur camerounais mort le 8 septembre en France de suites de maladie.

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès brusque, le 8 septembre 2021 en France, de notre compatriote de renommée internationale, Amobe Mevegue. Sa disparition constitue une perte énorme non seulement pour sa famille et le Cameroun, mais aussi pour le continent africain tout entier ainsi que sa diaspora, qu’Amobe Mevegue portait au plus profond de son être. A sa famille proche, j’adresse les condoléances des militants et sympathisants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) auxquelles j’associe l’expression de ma compassion émue.

Je ne connaissais pas personnellement ce grand Africain, ne l’avais jamais rencontré ; mais j’avais pour lui une grande estime, parce qu’il en ajoutait à ma fierté d’Africain. Il m’a donc fallu un moment pour assimiler la terrible nouvelle de son décès et trouver quelques mots pour lui dire adieu.

Je salue la vie et le parcours riches d’un être d’exception à la fois du fait de sa vision du monde et de ses réalisations. Africain, Amobe Mevegue l’était dans l’âme. Il n’affirmait pas seulement son africanité, mais la revendiquait et la respirait. Son attachement viscéral à la Terre Africaine s’exprimait déjà par son patronyme qu’il avait voulu entièrement africain.

Il assumait aussi pleinement son africanité à travers son port élégant et la beauté de ses tenues vestimentaires car, reconnaissait-il : « la manière dont on s’habille est une façon de démontrer qu’on appartient à une identité … mais aussi de soutenir des industries et des valeurs de civilisation. » Son panafricanisme militant était une autre expression de sa relation charnelle, affective et spirituelle à l’Afrique.

Orfèvre de la parole et maître de l’art oratoire, Amobe Mevegue n’était pourtant pas dans l’incantation ; il était aussi maître du verbe qui annonce l’action, pousse à l’action ou la porte. On lui doit de nombreuses réalisations qui portent toutes la marque de sa vision d’une Afrique prenant en main son destin et rayonnant le meilleur d’elle-même dans un concert des nations plus habitué à la rabaisser. Il en est ainsi de la chaîne panafricaine Ubiznews TV qu’il fonde dans les années 2010 pour couvrir le spectre de toute l’actualité politique, économique, culturelle et sociale.

#ctaText??#  Humiliation du Dr Fridolin NKE, le MRC exige une enquête

Il en est de même de la fondation MOBADAY (Académie du plus beau rêve Africain), basée au Burkina Faso, qu’il lance en vue de contribuer à la création de richesses sur le continent autour des industries créatives, notamment à travers la formation et l’éducation comme outils d’éveil de conscience et de capacitation. Au cœur de la pandémie du COVID-19, Amobe Mevegue a, avec le concours de l’UNESCO, porté sur les fonts baptismaux le projet WAN (World Afro Network) qui a réuni des centaines d’artistes, leaders et innovateurs, du monde entier afin de célébrer, en mai 2020, la Journée mondiale de l’Afrique. A travers un show diffusé sur plusieurs centaines de chaines de télévision ainsi que des panels de discussion, le WAN a contribué à explorer, au-delà de la pandémie, les opportunités de sursaut pour le continent.

L’héritage qu’Amobe Mevegue lègue est en réalité cette foi active en l’Afrique en général et en sa jeunesse. Puissent nos Ancêtres, sous les auspices desquels Amobe Mevegue plaçait tout ce qu’il entreprenait, l’accompagner de l’autre côté du voile, comme Ils l’ont fait sur terre. Puissent son épouse et ses enfants ainsi que sa famille proche avoir la force de traverser l’épreuve douloureuse que constitue son absence.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

C'est un contrôle de éléments de la gendarmerie...
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...
Le meurtre de la jeune Cora Louise Ndialle a...
Assimi Goïta n’y va pas du dos de la...

Autres actualités

Cameroun : Sébastien Ebala nie avoir demandé pardon à Paul Biya

C’est depuis sa cellule que le journaliste Sébastien Ebala a tenu à rétablir la vérité. Il a annonce être surpris de savoir...

Cameroun-Maurice Kamto sur les meurtres de Buéa « Il est temps d’exprimer enfin notre...

Le jeudi 14 octobre 2021 n’est pas loin d’une nouvelle journée noire pour le Cameroun selon le président Maurice Kamto. Une journée qu’on...

Le combat doit se mener en Afrique

Si certaines personnes se réjouissent que ces jeunes aient parlé sans fard au président français, d'autres se posent les questions suivantes :...

Cameroun-Buéa : le crime contre l’avenir, la réaction du gouvernement

Elle n’avait que 5 ans, elle n’en aura pas plus hélas ! La jeune Cora Louise Ndialle a été arrachée à la vie...

Cameroun : Enceinte de 8 mois, elle est détenue et torturée

Les bavures de Moja Moja John Ikome alias Moja Moja, officier du BIR et chef traditionnel, a récemment infligé...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :