Cameroun-Crise anglophone : les nouvelles solutions de Maurice Kamto

Réagissant aux récents bains de sang enregistrés dans les régions à majorité anglophone, le président Maurice Kamto pointe l’irresponsabilité du régime Biya, en rappelant la meilleure issue pour sortir de cette guerre.

L’opinion camerounaise a vu défiler des images du rare cruauté ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Des soldats abattus à bord de véhicules blindés, dénudés et exposés à la vue de tous ; une séquence surréaliste qui vient confirmer que les régions anglophones sombrent dans une guerre civile sans précédent. Maurice Kamto n’a pas voulu rester silencieux comme Biya devant l’hécatombe de Ngog – Etunjia. « Sous toutes réserves, au nom des militants et sympathisants du MRC, au nom de la Résistance Nationale et en mon nom propre, je présente aux familles des victimes nos condoléances les plus attristées. Et si par miracle il y a eu des survivants ou des blessés, je leur souhaite un prompt rétablissement. »

L’homme politique pense qu’il s’agit d’un événement regrettable qui remet au goût du jour l’urgence d’un débat public patriotique au sujet des propositions de sortie de la guerre civile dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest faites par le MRC et ses Alliés le 19 mai 2019. Il y a eu beaucoup trop de morts inutiles au grand malheur des « pauvres populations des deux régions anglophones de notre pays ! Que de pertes pour la Nation ! » fait remarquer Maurice Kamto avant souligner que le régime Biya en est entièrement responsable « Dès le début de la crise anglophone, j’ai conseillé publiquement au gouvernement d’éviter d’engager la guerre contre sa propre population. En effet, le problème que posaient nos compatriotes Anglophones était et demeure légitime. À ce problème légitime, il fallait une réponse politique. Mais en raison de l’arrogance, du sentiment de toute-puissance du pouvoir, des intérêts bassement égoïstes de certains milieux et du triomphe des extrémistes au sein des cercles dirigeants du pays, la guerre a été déclarée avec une légèreté déconcertante. Le pouvoir s’est trompé dans cette affaire. » développe Maurice Kamto.

« Il est évident que le Grand Dialogue National a été un échec. Pouvait-il en être autrement ? » se demande l’homme politique. Mais loin de faire le procès de cette initiative malheureuse, il pense que devant la gravité de la situation le gouvernement doit prendre les mesures qui s’imposent pour stopper la saignée. La Nation toute entière a également son rôle à jouer d’après lui. « Maintenant que plus personne dans notre pays ou parmi les partenaires étrangers du gouvernement ne peut plus croire que la violence et la guerre peuvent ramener la paix et la stabilité dans le NOSO, la Nation doit faire bloc pour sortir de cette salle guerre. »

Sa volonté intarissable de contribuer à la résolution de cette crise s’est à nouveau manifestée « Je présenterai à nouveau, dans un proche avenir, les propositions actualisées que j’avais faites, le 19 mai 2019, avec les alliés du MRC de la campagne présidentielle de 2018, du fond de la Prison Principale de Yaoundé où nous étions embastillés à la suite des Marches Pacifiques du 26 janvier 2019. ». Pour lui, les Camerounais ont l’intelligence nécessaire pour tenir ce pari et devraient s’armer d’une fibre patriotique plus prononcée, afin de rompre avec la guerre. « Dans cet esprit, il est plus que temps d’arrêter le bain de sang et ce spectacle macabre à répétition qui endeuillent les familles et la Nation, et de mobiliser toutes les énergies et les ressources de notre pays vers un progrès partagé et le rayonnement international qu’il mérite. » Croit sincèrement l’homme politique.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

C'est un contrôle de éléments de la gendarmerie...
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...
Les déclarations du journaliste sont sans appel. Parlant des...
Assimi Goïta n’y va pas du dos de la...

Autres actualités

Cameroun : Sébastien Ebala nie avoir demandé pardon à Paul Biya

C’est depuis sa cellule que le journaliste Sébastien Ebala a tenu à rétablir la vérité. Il a annonce être surpris de savoir...

Cameroun-Maurice Kamto sur les meurtres de Buéa « Il est temps d’exprimer enfin notre...

Le jeudi 14 octobre 2021 n’est pas loin d’une nouvelle journée noire pour le Cameroun selon le président Maurice Kamto. Une journée qu’on...

Le combat doit se mener en Afrique

Si certaines personnes se réjouissent que ces jeunes aient parlé sans fard au président français, d'autres se posent les questions suivantes :...

Cameroun-Buéa : le crime contre l’avenir, la réaction du gouvernement

Elle n’avait que 5 ans, elle n’en aura pas plus hélas ! La jeune Cora Louise Ndialle a été arrachée à la vie...

Cameroun : Enceinte de 8 mois, elle est détenue et torturée

Les bavures de Moja Moja John Ikome alias Moja Moja, officier du BIR et chef traditionnel, a récemment infligé...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :