RDC-Exploitation minière : Félix Tshisekedi révise les accords signés par Kabila

Cameroovoice a appris que le président congolais vient d’exiger l’évaluation des projets menés en RDC à la faveur des contrats signés en 2008 avec la Chine sous le règne de son prédécesseur Joseph Kabila.

C’est le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, qui a fait part des injonctions de Félix Tshisekedi à ses collaborateurs « Le ministre des Infrastructures et des Travaux publics et le ministre des Mines doivent, chacun dans son secteur, présenter l’état d’avancement de l’exécution technique et financière des projets inclus dans le contrat dit sino-congolais, dans son secteur » a-t-il déclaré à la télévision publique.

À lui en croire, La République démocratique du Congo « présente un déficit important en termes d’infrastructures. Cette réalité constitue un obstacle à son développement. C’est dans cet esprit qu’en 2008, afin de capitaliser sur toutes les sources disponibles de financement des infrastructures, le pays a signé le contrat sino-congolais », a expliqué le communicant du gouvernement congolais.

Signé en 2008 sous le régime Kabila, ce contrat noué avec un consortium chinois se déclinait en troc-cobalt et en cuivre, pour un montant de 9 milliards de dollars, mais qui avait été renégocié à 6 milliards du fait des pressions du FMI. En 2021, près de 2,74 milliards de dollars ont été déboursés par la partie chinoise, principalement sous forme d’investissements. « L’exécution des principaux projets d’infrastructure dans le cadre de ce contrat avait été interrompue pour des raisons techniques liées notamment au manque d’énergie électrique pour la production minière » selon Patrick Muyaya.

« Ce problème étant résolu par le lancement imminent de la centrale électrique de Busanga, la mise en œuvre de ces projets devrait reprendre sans délai », a-t-il précisé. Le président congolais avait annoncé son intention de renégocier les contrats miniers pendant une visite dans la ville minière de Kowezi, une intention qui se concrétise de plus en plus si on en croit le compte-rendu du conseil des ministres tenu le vendredi 17 septembre. Il a donné le ton de cette réforme importante.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Cette annonce est la dernière agitation en date dans...
Bien que l’Occident suggère qu’il ne cherche que la...
Une énormité. C’est le fait sans équivoque et incontestable qui...

Autres actualités

Le détournement de la Santé

Depuis 2 ans, nous vivons une avalanche de chiffres. Tous ceux qui travaillent dans le domaine des statistiques connaissent des difficultés énormes...

USA: le coup fourré anti Sultan?

Le Premier ministre grec a fait part de l’achat éventuel des chasseurs F-35 de fabrication américaine et de la contribution de la compagnie...

La bonne gouvernance en Afrique sub-saharienne, opportunités et leçons

Des institutions solides qui garantissent l'intégrité dans la gestion des affaires publiques sont essentielles sur la voie d'une croissance plus élevée et...

Nigeria, la destination des startups prometteuses d’Afrique ?

Tomi Ayorinde, cofondateur et directeur général, a déclaré que ce nouveau financement permettra de faire passer son réseau d'agents mobiles de 7...

Pourquoi l’Afrique représente l’opportunité la plus lucrative pour la fintech, le DeFi et le...

Barbara Iyayi a fondé Unicorn Growth Capital en 2020, un fonds de capital-risque dirigé par des femmes qui investit dans l'avenir de...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :