Le Président américain Parle de l’affaire Shakiro aux Nations Unies

Le Président américain Parle de l’affaire Shakiro aux Nations Unies

Pour sa première allocution à l’ONU, Joe Biden a voulu laisser la meilleure impression à la 76e Assemblée générale de l’organisation .  Le président américain a été ferme dans son intervention ce 21 septembre. Parlant des traitements anormaux dont le racisme, le rejet, l’abandon et autres menaces, infligés aux minorités le locataire de la Maison blanche a engagé tous les pays du monde à défendre ces derniers « pour qu’ils puissent vivre sans peur » partout.

Il a pris peine de citer quelques pays où on note des actes de discrimination « l’Afghanistan, l’Ethiopie, la Tchétchénie et le Cameroun ». Le Cameroun n’est certainement pas cité aux hasards. L’affaire du transgenre camerounais a récemment défrayé la chronique au Cameroun. En raison de son orientation sexuelle, il avait subi des actes de violence et s’est vu arrêter pour homosexualité. C’est à la suite d’une longue procédure judiciaire qu’il a retrouvé la liberté. Mais après sa libération, Shakiro était toujours sujet à des actes de violence et diverses formes de harcèlement.

Sa sécurité étant menacée sur le sol camerounais, il a bénéficié de la protection des Etats-Unis. L’intervention du président américain a aussi été l’occasion d’inviter les pays du monde à ne pas ouvrir la voie à une nouvelle guerre froide. Pour illustrer ses propos, Joe Biden a organisé plusieurs rencontres cette semaine, en marge de l’assemblée générale des Nations unies. Il a promis de nouvelles annonces dans ce sens, alors que les Etats-Unis ont déjà consacré 15 milliards de dollars et expédié 160 millions de doses à travers le monde, pour lutter contre la pandémie à l’international.

Facebook Comments
Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *