Cameroun-Maurice Kamto sur les meurtres de Buéa « Il est temps d’exprimer enfin notre indignation collective »

Dans une réaction ce 14 octobre 2021 sur son compte officiel, le président Maurice Kamto a regretté la mort de la jeune Caroline, âgée de 4 ans et celle d’un gendarme à Buéa, en appelant ses concitoyens à un éveil collectif.

Le jeudi 14 octobre 2021 n’est pas loin d’une nouvelle journée noire pour le Cameroun selon le président Maurice Kamto. Une journée qu’on va regretter à jamais « Notre fillette à tous, un ange, la petite Caroline, a été tuée par un élément des forces de sécurité dont la mission première est de protéger la population, et par-dessus tout, les enfants et autres personnes vulnérables. » précise Maurice Kamto qui déplore également la mort du soldat lynché par la foule en colère.

Notre fillette à tous, un ange, la petite Caroline, a été tuée par un élément des forces de sécurité dont la mission première est de protéger la population

Maurice Kamto

C’est le résultat de « la sale guerre que le pouvoir poursuit aveuglément contre sa propre population dans les deux régions anglophones de notre pays. »  Si Maurice Kamto adresse « à la famille si cruellement frappée, en mon nom propre, celui des militants et sympathisants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), ainsi que celui du Peuple de la Résistance, mes condoléances les plus attristées et profondément émues. ».

 Arrêtons la guerre fratricide ! Il est temps d’exprimer enfin notre indignation collective ; que les Camerounais disent « ASSEZ ! » devant tous ces morts inutiles, civils et militaires

Maurice Kamto

Le leader ne cache pas son ras le bol « Arrêtons la guerre fratricide ! Il est temps d’exprimer enfin notre indignation collective ; que les Camerounais disent « ASSEZ ! » devant tous ces morts inutiles, civils et militaires, et bien plus, devant tous ces enfants nourrissons et écoliers qui perdent la vie du fait de l’irresponsabilité des adultes arrogants et cyniques. » a déclaré Maurice Kamto. Jusqu’à cette heure, le président Paul Biya est resté muet devant ce double meurtre de Buéa. Le communicant du ministère de la Défense, le Capitaine de vaisseau Atonfack Guemo Cyrille Serge, a indiqué qu’une enquête a immédiatement été ouverte par les autorités administratives locales et les Forces de défense et de sécurité et permettra de préciser les contours et les responsabilités de cet incident doublement mortel.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

De moins en moins de personnes en Ukraine font...
Nouvelle stratégie Dans leur nouvelle...
Burundi. D'après les bruits qui courent dans la région, suite à...

Autres actualités

La nouvelle approche américaine en Afrique

Nouvelle stratégie Dans leur nouvelle stratégie à l’égard de l’Afrique subsaharienne, dévoilée ce 8 août par la Maison...

L’OTAN veut donc vaincre la Russie mais ne veut pas d’une guerre totale

Le chef de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a révélé cette semaine la criminalité cynique de l’axe militaire dirigé par...

Zelensky pourrait mourir aux mains des Ukrainiens eux-mêmes

De moins en moins de personnes en Ukraine font confiance à l’actuel président du pays, Volodymyr Zelensky. Son autorité s’effondre tant au...

La lâcheté contre la bravoure

Une nouvelle journée noire pour Donetsk… Revenant de mon service, un nouveau massacre perpétré au cœur de Donetsk par...

La Chine resserre le nœud coulant autour du cou de Taiwan

Ces deux derniers jours, il ne semblait y avoir aucune autre nouvelle dans le monde que la visite à Taïwan de la...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :