Mort de Colin Powell, le Secrétaire d’Etat Américain qui avait provoqué l’invasion de l’Irak

Cameroonvoice a appris des sources familières que l'ancien secrétaire d'État américain, qui avait donné le ton de l'invasion de l'Irak en présentant une fiole, est mort des complications du Covid-19 à l'âge de 84 ans.

La disparition du Général Colin Powell ce lundi 18 octobre des suites de Covid-19 a eu un large écho en Amérique et au-delà. La mort de l’ancien haut gradé de l’armée interroge surtout, parce qu’il avait été entièrement vacciné contre la pneumonie virale. Selon les médias américains, Powell avait déjà été diagnostiqué avec un myélome multiple, un type de cancer du sang qui aurait pu le rendre plus sensible aux symptômes du Covid, ainsi qu’avec la maladie de Parkinson.Il faut croire que sa réputation le précède. M. Powell est devenu le premier secrétaire d’État afro-américain en 2001, sous la présidence républicaine de George W Bush.

Il a également suscité la controverse pour avoir contribué à rallier le soutien à la guerre en Irak. C’est en qualité de chef de la diplomatie sous la présidence de George W. Bush, qu’ il a fortement motivé une farouche action de riposte militaire en Irak en Irak en 2003. Lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’Onu le 5 février, il avait déclaré avoir reçu de première main des informations démontrant le fait que Saddam Hussein possédait des technologies de fabrication d’armes de destruction massive.

Colin Luther Powell est né à Harlem, New York, le 5 avril 1937, fils d’immigrants jamaïcains. À l’origine, ses parents prononçaient son nom avec un “o” court, selon la tradition anglaise, mais il a changé la prononciation en l’honneur d’un pilote de l’armée de l’air américaine, Colin Kelly, qui a été tué peu après Pearl Harbor. De son propre aveu, il était un élève moyen qui a quitté le lycée sans plan de carrière précis. Alors qu’il étudiait la géologie au City College de New York, il a rejoint le Reserve Officers Training Corps (ROTC), un programme conçu pour identifier les futurs chefs militaires.

Après avoir obtenu son diplôme en 1958, il a été engagé comme sous-lieutenant dans l’armée américaine. Il suit une formation de base en Géorgie, où sa couleur lui vaut de se voir refuser le service dans les bars et les restaurants. En 1962, il fait partie des milliers de conseillers envoyés au Sud-Vietnam par le président Kennedy pour renforcer l’armée locale contre la menace du Nord communiste. Au cours de sa mission, Powell a été blessé en marchant sur un punji stick, un pieu en bois aiguisé caché dans le sol et utilisé comme piège.

Une pluie d’hommages


George W. Bush a été parmi les premiers à rendre hommage à “un grand fonctionnaire” ainsi qu’à “un père de famille et un ami” qui “était tellement apprécié des présidents qu’il a reçu la médaille présidentielle de la liberté – deux fois”.

Le vice-président de M. Bush, Dick Cheney, a salué en Powell “un homme qui aimait son pays et l’a servi longtemps et bien”, tout en étant “un pionnier et un modèle pour tant de personnes”.

L’ancien Premier ministre britannique Tony Blair – qui a travaillé en étroite collaboration avec Powell pendant les premières années de la guerre en Irak – a déclaré qu’il était quelqu’un “d’extrêmement compétent et intègre” qui était “un excellent compagnon, avec un sens de l’humour charmant et plein d’autodérision”.

Les commémorations ont également afflué de la part d’éminents dirigeants afro-américains. Le militant des droits civiques Al Sharpton l’a qualifié d'”homme sincère et engagé”, tandis que les membres du Congressional Black Caucus ont salué son “héritage de vaillance et d’intégrité”.

Le secrétaire américain à la défense, Lloyd Austin, premier Noir à occuper ce poste, a salué en Powell “un ami personnel et un mentor extraordinaire” qui serait “impossible à remplacer”.

“Nous avons perdu un mari, un père, et grand-père remarquable et aimant, et un grand Américain”, ont déclaré ses proches dans un communiqué.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Blinken en Afrique ou l’histoire d’un autre échec occidental

Il faut bien le souligner : l’élite anglo-saxonne est beaucoup plus perfide que celle de l’Hexagone. Sachant analyser les échecs de ses...

Comment la Russie veut achever l’Ukraine ?

Comment l’armée russe a adapté son opération face à la résistance ukrainienne et l’aide occidentale ? Art opératif et mobilisation permanente contre...

Selon Marthe Cécile Micca, One All Sport n’est pas un équipementier mais un...

Les équipementiers sont connus dans le monde, et même quand on fait dans le Sport automobile, One All...

Bouba Kaele, Spécialiste en Marketing estime que la Fecafoot nous entraine dans une nébuleuse

L’expert en Marketing et communication réagit en ces termes à l’annonce du nouvel équipementier de la Fédération Camerounaise...

Les USA fuient le Mali ?

Une partie du personnel de l’ambassade des États-Unis au Mali est rentrée à cause des attaques terroristes près...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :