Election à la FECAFOOT : les faiblesses de Seidou Mbombo Njoya

Le président sortant de la Fécafoot est dans la tourmente et tente de prendre en otage le football camerounais en écartant de la course tous les protagonistes qui voudraient légitimement poser les jalons du redécollage du football camerounais.

C’est à croire qu’à défaut d’avoir pu accéder au trône suite à la disparition du Sultan roi des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya , la FECAFOOT  est son dernier rempart pour flatter ses égos princiers délibérément mis en touche par la force de la tradition.  Sinon à l’analyse de cette fameuse décision signée par ses soins ce jour, comment comprendre qu’il s’entête à tenir loin des instances dirigeantes de cette organisation tous ceux qui peuvent en l’état actuel, redorer le blason du football camerounais lorsque l’on réalise que la majorité de ceux qu’il tente de bannir ont en leur faveur des états de services éloquents contrairement à ses hommes de main qui s’y retrouvent davantage pour se remplir les poches en lui chantant à longueur de journée, des berceuses.


Il est éclairé de rappeler que le bilan de Seidou Mbombo Njoya est l’un des plus équivoques et surtout marqué par des querelles de personnes malgré les enjeux que représentent l’organisation de la CAN TOTAL ENERGY 21 au Cameroun. L’exécutif de Seidou Mbombo Njoya n’a pas de raison de se targuer d’avoir joué un rôle quelconque dans la réussite de ce pari lorsqu’on se souvient toutes les querelles ayant privé les amoureux du ballon rond de leur plaisir depuis belle lurette.

Combattre Samuel Eto’o et tous ceux qui croient dur comme fer en sa capacité à rendre au football camerounais sa grandeur d’antan ceci grâce notamment à leur confort matériel respectif qui les met à l’abri du petit besoin. Un atout à capitaliser en matière d’encadrement du football jusque-là à la peine, compte tenu des appétits individuels des dirigeants actuels. Apporter leur soutien inconditionnel à la candidature de Samuel Eto’o Fils fait désormais de ces acteurs majeurs de notre football des hommes à abattre par tous les moyens. Des intimidations qui s’accompagnent depuis ce jour de chantage comme c’est le cas de la décision prise ce jour par Seidou Mbombo Njoya d’écarter de la course les soutiens potentiels du pichichi national dont l’apport en faveur du rayonnement de notre football est des plus élogieux.

#ctaText??#  Covid-19 : la chambre des comptes déballe les contours du Covidgate

Exceptées les intrigues qui continuent à ponctuer le magistère de l’actuel président de la Fecafoot, il y a l’organisation de la biennale du football africain, qui mettent le Cameroun dans l’œil du cyclone.
Il urge d’interpeller les autorités camerounaises pour éviter que l’actuel président intérimaire de la Fecafoot provoque un incident majeur avec la FIFA.

A titre de rappel, Seidou Mbombo Njoya a été directeur général de la LONACAM (avec pour PCA son illustre géniteur). Sous la Direction de ce dernier, société d’État a essuyé une lamentable faillite en raison de la mal gouvernance. C’est ce qui risque arriver au football camerounais si rien n’est fait pour se débarrasser de ce félon.Nourrir l’ambition de redorer le blason de notre football est tout simplement un crime de lèse-majesté de Seidou Mbombo Njoya et pis encore,une déclaration de guerre ouverte par tous ceux qui oseraient comme c’est le cas du président Justin Tagouh et bien d’autres, penser à contrecourant de ses intérêts individuels. Au mépris des aspirations légitimes des millions de Camerounais prêts à tout pour vivre dans quelques semaines leur passion depuis 1972, année à laquelle fut organisée la dernière coupe d’Afrique des Nations voici un demi-siècle bientôt.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Cameroun-Covid-19 : la stratégie de KmerTech et ses partenaires pour accentuer la lutte

100 acteurs en présentiel et plus de 3 000 participants en ligne, voilà le public que la conférence nationale T-I-E organisée entend...

« Notre lutte c’est la cause du Cameroun. Et c’est là… toute la différence...

La véritable motivation derrière les arrestations illégales et les longues détentions des militants du MRC sous de fallacieux prétextes que les auteurs...

FECAFOOT : l’humiliation de Samuel Eto’o

Voici l'intégralité de son analyse Ce que les sportifs camerounais doivent...

FECAFOOT : la candidature de Samuel Eto’o retenue

8 jours après le dépôt de sa candidature pour le poste de président de la Fédération camerounaise de...

Cameroun : l’administration musèle l’opposition positive selon Mamadou Mota

Il était présent aux côtés de Maurice Kamto lors de l’interdiction de la manifestation de 24 novembre prévue se tenir à l’Hôtel...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :