Gabon: le sort de Laccruche Alihanga, l’ex bras droit d’Ali Bongo

En détention depuis 22 mois, 5 années de prison ont été requises contre Brice Laccruche Alihanga, l’ancien tout puissant directeur de cabinet du président Ali Bongo Ondimba.

C’est l’avocat de l’ex bras droit d’Ali Bongo qui a révélé le tourment souhaité contre lui. « Cinq ans de prison ont été requis contre mon client, mais le ministère public n’a pas précisé si c’était de la prison ferme ou non » , a déclaré Anges Kevin Nzigou. Le conseil de Brice Laccruche Alihanga indique qu’une amende de 5 millions de francs CFA (7.500 euros) , a été requise.

Avant son incarcération en décembre 2019, Brice Laccruche Alihanga était devenu un véritable homme fort aux côtés du président gabonais. A l’image de plusieurs autres ministres, il a sombré au motif des détournements de fonds publics. Dans le même temps, l’ancien tout puissant directeur de cabinet est poursuivi « obtention frauduleuse de documents administratifs ». Une charge banal au regard de la longue liste des faits qui lui sont reprochés.

Si Brice Laccruche Alihanga sera fixé sur son sort ce vendredi, il est à remarquer que sa culpabilité est toujours remise en cause par une juge d’instruction parisienne, qui enquête depuis 2020 sur des accusations de « détention arbitraire » de Brice Laccruche par les autorités gabonaises.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Cameroun-Covid-19 : la stratégie de KmerTech et ses partenaires pour accentuer la lutte

100 acteurs en présentiel et plus de 3 000 participants en ligne, voilà le public que la conférence nationale T-I-E organisée entend...

« Notre lutte c’est la cause du Cameroun. Et c’est là… toute la différence...

La véritable motivation derrière les arrestations illégales et les longues détentions des militants du MRC sous de fallacieux prétextes que les auteurs...

FECAFOOT : l’humiliation de Samuel Eto’o

Voici l'intégralité de son analyse Ce que les sportifs camerounais doivent...

FECAFOOT : la candidature de Samuel Eto’o retenue

8 jours après le dépôt de sa candidature pour le poste de président de la Fédération camerounaise de...

Cameroun : l’administration musèle l’opposition positive selon Mamadou Mota

Il était présent aux côtés de Maurice Kamto lors de l’interdiction de la manifestation de 24 novembre prévue se tenir à l’Hôtel...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :