Crise anglophone : en colère un officier déballe tout sur le moral des troupes

Rappelant les nombreux sacrifices consentis par les soldats en service dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, un officier de l’armée camerounaise s’indigne du traitement injuste qui leur est réservé. Entre manipulations, corruption, abus de pouvoir et fausses promesses, voici sans doute la goutte d’eau qui fera déborder le vase de ces soldats dont le moral est en berne.

Il règne visiblement un climat tendu dans les rangs des soldats engagés dans les opérations militaires dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, si l’on en croit le témoignage exclusif et confidentiel de cet officier. Il s’indigne du deux poids deux mesures dont sont victimes des soldats engagé dans la protection du Cameroun « Il y a des hommes en tenue qui sont là pour mourir et d’autres pour manger notre argent dans les bureaux. Même nos ministres sont de connivence avec nos chefs. Ils laissent leurs enfants et leurs proches dans les villes de Yaoundé et Douala où il y a la paix et nous les vendus [allons] de zones de guerre en zone de guerre. » tempête l’officier. Cette situation inconfortable pour ces hommes en tenue est surtout entretenue par de vaines de promesses.

Selon les propos de ce cadre de l’armée plusieurs gendarmes affectés consécutivement dans les régions anglophones et dans l’Extrême-Nord en crise avaient eu la promesse d’être mutés dans des zones plus pacifiées du pays en 2019. Il n’en est rien à ce jour « Comment quelqu’un peut faire 5 ans à l’Extreme – Nord de 2014 à 2019 ensuite on l’affecte au NOSO [pour deux ans]. Après les deux ans on affecte seulement ceux qui ont les relations et l’argent. Ceux qui sont orphelins, on les abandonne », regrette l’officier, qui présente les affections d’août 2021 dans la gendarmerie comme l’illustration parfaite de cette mauvaise foi.

Pour se justifier de cette curieuse démarche le Secrétaire d’Etat en charge de la Gendarmerie nationale avait indiqué en 2019 que l’idée d’utiliser des soldats venant d’une zone de crise dans une autre était de tirer profit de leur riche expérience dans la guerre « Comme s’il y avait les militaires qu’on formait pour la guerre et d’autres pour les bureaux, vestes, élégance et autre », fait-il remarquer.

#ctaText??#  Crise anglophone : le Nigeria atteint les 3 millions réfugiés

 A ce traitement indu dans les affectations vient se greffer une situation d’abandon assumé des troupes sur le terrain des opérations « Nous sommes à plus de trois mois avec des routes qui ne passent pas. Ils ne se soucient pas de comment nous vivons en brousse. Même les ravitaillements en nutrition c’est la magie. Pour eux, nous devons mourir pour qu’ils s’enrichissent parce que lorsque nous perdons les hommes comme ça ils rendent compte et réclament des moyens [dédommagement] qui entrent dans leurs poches », détaille le gradé de l’armée.

En raison de cet abandon manifeste et du poids deux mesure qui a fait son lit dans les hautes sphères de la grande muette, les langues se délient malicieusement les militaires camerounais sur le front sont en train de perdre le moral et la confiance en leurs supérieurs. C’est dire si on peut dormir sur deux oreilles à ce jour au Cameroun.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Cameroun-Covid-19 : la stratégie de KmerTech et ses partenaires pour accentuer la lutte

100 acteurs en présentiel et plus de 3 000 participants en ligne, voilà le public que la conférence nationale T-I-E organisée entend...

« Notre lutte c’est la cause du Cameroun. Et c’est là… toute la différence...

La véritable motivation derrière les arrestations illégales et les longues détentions des militants du MRC sous de fallacieux prétextes que les auteurs...

FECAFOOT : l’humiliation de Samuel Eto’o

Voici l'intégralité de son analyse Ce que les sportifs camerounais doivent...

FECAFOOT : la candidature de Samuel Eto’o retenue

8 jours après le dépôt de sa candidature pour le poste de président de la Fédération camerounaise de...

Cameroun : l’administration musèle l’opposition positive selon Mamadou Mota

Il était présent aux côtés de Maurice Kamto lors de l’interdiction de la manifestation de 24 novembre prévue se tenir à l’Hôtel...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :