Gestion Kafkaïenne : les folies d’une ministre de Paul Biya

Se basant sur des irrégularités strictement liées au RDPC, en qualité de présidente de section, la Ministre de l'Habitat et du Développement urbain, demande des comptes au Préfet du Département du Ndé.

Il n’y a qu’au pays de Paul Biya qu’on verra de pareils écarts de conduite. La ministre Célestine Ketcha Courtès, en qualité de présidente de section, utilise l’en-tête du ministère pour une affaire qui concerne le parti. On a rarement vu un président de parti demande-t-il des explications à un préfet. Le communiqué de la Ministre de l’Habitat et du Développement urbain qui est devenu virale sur la toile est la preuve vivante de cette absurdité. Barré de l’entête du Ministère de l’Habitat et du Développement urbain et destiné au préfet du département du Nde, l’objet du document montre clairement qu’il n’a rien à voir avec les missions régaliennes de ce département ministériel. Il s’agit en réalité d’une communication pour le compte de son parti, le RDPC.

Entre les ligne de la lettre Célestine Ketcha Courtès reproche à l’autorité administrative de n’avoir pas pris des dispositions sécuritaires adéquates pendant la célébration de l’anniversaire de l’accession d’un « Grand Messie pour le Cameroun » à la Magistrature suprême le 6 novembre. « Nous somme dans le regret de constater avec amertume qu’aucune disposition sécuritaire n’a été prise, notamment en ce qui concerne la « Marche de soutien » pour notre champion… », lit-on.

Elle poursuit en indiquant que « C’est ainsi que la sécurité des milliers de militants déployés sur cet itinéraire a été exposée par des conducteurs de mototaxis, qui se frayaient le chemin au milieu de cette immense foule, rendant par conséquent la marche périlleuse. ». C’est alors que la présidente de section RDPC Nde-Nord va demander au préfet du Département du Ndé de lui donner des clarifications sur les raisons de cette irrégularité. Il est curieux de remarquer que pour un message de cet ordre, elle n’a pas songé à utiliser les symboles du parti. C’est un acte illégal doublé de trafic d’influence. Voilà qui résume les valeurs d’un parti et d’un gouvernement que dit prôner la rigueur et la moralisation.

#ctaText??#  La gênante réponse de Maurice KAMTO à Emmanuel Macron

Cameroonvoice vous propose l’intégralité de ce document controversé

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Blinken en Afrique ou l’histoire d’un autre échec occidental

Il faut bien le souligner : l’élite anglo-saxonne est beaucoup plus perfide que celle de l’Hexagone. Sachant analyser les échecs de ses...

Comment la Russie veut achever l’Ukraine ?

Comment l’armée russe a adapté son opération face à la résistance ukrainienne et l’aide occidentale ? Art opératif et mobilisation permanente contre...

Selon Marthe Cécile Micca, One All Sport n’est pas un équipementier mais un...

Les équipementiers sont connus dans le monde, et même quand on fait dans le Sport automobile, One All...

Bouba Kaele, Spécialiste en Marketing estime que la Fecafoot nous entraine dans une nébuleuse

L’expert en Marketing et communication réagit en ces termes à l’annonce du nouvel équipementier de la Fédération Camerounaise...

Les USA fuient le Mali ?

Une partie du personnel de l’ambassade des États-Unis au Mali est rentrée à cause des attaques terroristes près...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :