Cameroun : vérités sur la condamnation de 47 opposants politiques à la prison ferme

En détention depuis un peu moins de deux ans, quarante-sept militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun parti de l'opposant Maurice Kamto, ont été condamnés à des peines allant d'un à sept ans de prison ferme pour rébellion entre autres griefs. Les éclairages des responsables du MRC.

Ils sont en détention depuis le septembre 2020 après une participation à une marche pacifique pour certains. Sur l’étendue du territoire, plus de 500 partisans de Maurice Kamto avaient été arrêtés. Si certains ont recouvré la liberté, le tribunal militaire de Yaoundé vient de condamner à la prison ferme 47 militants du MRC. Les peines vont jusqu’à sept ans pour rébellion et tentative d’insurrection, selon les officiels du parti. Parmi eux on peut citer le porte-parole de Kamto, Olivier Bibou Nissack, et le trésorier du parti, Alain Fogue. « Les autres sont condamnés à des peines allant de un à cinq ans », a confié Roger Noah, le secrétaire général adjoint du parti.

Il est à noter que cette décision de justice est rendue alors que les opposants ne sont pas représentés un conseil à la barre. Le 22 septembre 2021, un collectif d’avocats avait renoncé à défendre les militants du MRC, comme ils le faisaient depuis, dénonçant « l’arbitraire » et « l’illégalité de leur détention ». 124 opposants au régime Biya sont toujours en détention, selon le MRC.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Bamako, Tombouctou, Kadiolo, Bougouni, Gao… : L’historique démonstration de force du peuple malien contre...

Appelé à prendre leur destin en mains après le lâchage de la CEDEAO qui a opté –à l’instigation présumée de la France-...

Rebecca Enonchong et la taxe sur les transferts d’argent, ou le mobile banking expliqué...

Comme la majorité de ses compatriotes, la fondatrice d’AppsTech est particulièrement remontée contre la décision du gouvernement –cautionnée par l’Assemblée Nationale- d’imposer...
video

“Ils ont tué Kadhafi, détruit la Lybie, et veulent détruire le Mali” : Kemi...

L’onde de choc créée au sein de l’opinion africaine par les sanctions de la CEDEAO contre le Mali...

CAN 2021 : des attaques meurtrières signalées dans les régions anglophones

Alors qu'ils avaient prévenu le gouvernement sur l'éventualité des attaques armées durant la CAN, les séparatistes viennent de mettre leur menaces à...

Sanction contre le Mali : désillusion de la France à l’ONU

Alors que la France avait introduit une résolution pour avaliser les sanctions décidées par la CEDEAO contre le Mali, le projet a...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :