Mali : les troupes russes se déploient à Tombouctou après le départ des Français

Cameroonvoice a appris de source militaire que les soldats russes sont dans la ville du nord pour former les troupes maliennes.

Le porte-parole de l’armée malienne a indiqué que des soldats russes s’étaient déployés dans la ville de Tombouctou, dans le nord du pays, pour former les forces maliennes sur une base libérée par les troupes françaises le mois dernier, dans un contexte d’insécurité persistante marqué par la perte progressive du contrôle du territoire par le gouvernement. Le gouvernement malien a déclaré à la fin de l’année dernière que des “formateurs russes” étaient arrivés dans le pays, mais Bamako et Moscou n’ont rien laissé filtrer jusque-là sur le nombre de soldats concernés ou la mission précise des troupes russes.

Le 23 décembre, un groupe de pays occidentaux, avec en tête la France, a vivement critiqué ce qu’il a qualifié de déploiement de mercenaires russes travaillant pour le controversé Groupe Wagner.Le gouvernement malien a démenti cette information, affirmant que les troupes russes se trouvent dans le pays dans le cadre d’un accord bilatéral.

“Nous avons eu de nouvelles acquisitions d’avions et d’équipements de leur part [les Russes]”, a confié le porte-parole de l’armée malienne. Et d’ajouter “Cela coûte beaucoup moins cher de nous former sur place que de nous rendre sur place… Où est le mal ?”. L’arrivée des forces russes au Mali fait suite à des déploiements dans plusieurs autres points chauds d’Afrique, dans le cadre de ce que les analystes considèrent comme la volonté de Moscou de retrouver une influence sur le continent après une longue absence suite à l’effondrement de l’Union soviétique en 1991.


Le Mali est en proie à un conflit qui a commencé par un mouvement séparatiste dans le nord du pays en 2012, mais qui s’est transformé en une multitude de groupes armés se disputant le contrôle des régions du centre et du nord.Les combats se sont étendus aux pays voisins, dont le Burkina Faso et le Niger, et la détérioration de la situation sécuritaire dans la région a déclenché une crise humanitaire aiguë.

#ctaText??#  Ukraine : Marioupol libéré

Le retrait des troupes françaises de Tombouctoub s’inscrit dans le cadre d’une réduction significative d’une force opérationnelle qui comptait auparavant 5 000 hommes dans la région du Sahel en Afrique de l’Ouest. Le gouvernement français a déclaré qu’il allait recentrer ses efforts militaires sur la neutralisation des opérations rebelles, ainsi que sur le renforcement et la formation des armées locales.

Cette décision intervient dans un contexte d’instabilité politique croissante au Mali, où le colonel Assimi Goita a mené deux coups d’État en moins d’un an avant d’être investi président par intérim du pays. Le gouvernement dominé par l’armée s’était initialement engagé à organiser des élections d’ici à la fin février 2022, mais il a maintenant proposé une période de transition d’une durée de six mois à cinq ans.

Les rapports sur le déploiement de Wagner au cours des derniers mois n’ont fait que tendre davantage les liens déjà tendus entre le gouvernement français et les putschistes. Les tensions croissantes sont également apparues à un moment où le sentiment anti-français est devenu largement populaire parmi les Maliens qui accusent Paris de ne pas avoir réussi à contenir l’escalade de la violence et de poursuivre un agenda caché. L’armée française a déjà fermé ses bases plus au nord, à Kidal et Tessalit, mais maintient sa présence à Gao, près d’une région frontalière instable où les opérations se sont concentrées ces dernières années.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Le détournement de la Santé

Depuis 2 ans, nous vivons une avalanche de chiffres. Tous ceux qui travaillent dans le domaine des statistiques connaissent des difficultés énormes...

USA: le coup fourré anti Sultan?

Le Premier ministre grec a fait part de l’achat éventuel des chasseurs F-35 de fabrication américaine et de la contribution de la compagnie...

La bonne gouvernance en Afrique sub-saharienne, opportunités et leçons

Des institutions solides qui garantissent l'intégrité dans la gestion des affaires publiques sont essentielles sur la voie d'une croissance plus élevée et...

Nigeria, la destination des startups prometteuses d’Afrique ?

Tomi Ayorinde, cofondateur et directeur général, a déclaré que ce nouveau financement permettra de faire passer son réseau d'agents mobiles de 7...

Pourquoi l’Afrique représente l’opportunité la plus lucrative pour la fintech, le DeFi et le...

Barbara Iyayi a fondé Unicorn Growth Capital en 2020, un fonds de capital-risque dirigé par des femmes qui investit dans l'avenir de...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :