Mali : huit soldats et 57 combattants tués dans des affrontements

Huit soldats maliens ont été tués, 14 autres blessés et quatre sont portés disparus à la suite d'un affrontement avec des combattants dans le nord-est du pays selon le ministère de la défense.

.

Le ministère a déclaré dans la soirée de vendredi que des troupes de combattants à moto ont immobilisé l’unité, mais que l’armée, soutenue par l’armée de l’air, a tué 57 d’entre eux dans la zone des trois frontières, près du Burkina Faso. Les troupes ont été prises pour cible par des “hommes armés non identifiés” dans la région d’Archam, près de la frontière avec le Burkina Faso et le Niger, selon le communiqué.

Une quarantaine de civils ont été tués cette semaine dans cette zone où opèrent des groupes armés rivaux, dont ISIL (ISIS), ont indiqué des habitants .Ces civils étaient considérés comme fidèles aux groupes armés rivaux, selon les sources locales. Le Mali est l’épicentre d’un conflit à l’échelle du Sahel, qui a tué des milliers de soldats et de civils et déplacé quelque deux millions de personnes.

Des groupes rebelles liés à Al-Qaïda et à ISIL contrôlent des pans entiers de territoire dans les zones frontalières poreuses du Mali, du Burkina Faso et du Niger. Cette dernière attaque survient alors que le gouvernement militaire malien a demandé vendredi à la France de retirer ses troupes de son territoire “sans délai”, remettant en question le plan de Paris prévoyant un départ de quatre à six mois et soulignant la rupture des relations entre Paris et son ancienne colonie.

Le Mali a lutté pour retrouver la stabilité depuis 2012, lorsque des rebelles touareg et des groupes armés se sont emparés des deux tiers nord du pays. Les forces de l’ancienne puissance coloniale française sont intervenues et ont aidé à vaincre les groupes armés en 2013, mais les combattants se sont regroupés dans le désert et ont commencé à mener des attaques régulières contre l’armée et les civils. Ils ont depuis exporté leurs méthodes au Burkina Faso et au Niger voisins, où la violence est montée en flèche ces dernières années, laissant dans son sillage une grave crise humanitaire.

#ctaText??#  Macron parlera-t-il des massacres de son pays ?

La France compte environ 4 300 soldats dans la région du Sahel, dont 2 400 au Mali. Sa force dite Barkhane est également engagée au Tchad, au Niger, au Burkina Faso et en Mauritanie. Dans une déclaration signée par la France et ses alliés africains et européens jeudi, il est indiqué que les “multiples obstructions” du gouvernement militaire malien au pouvoir signifient que les conditions ne sont plus réunies pour opérer dans le pays.

La France et 15 pays européens ont condamné en décembre la décision des autorités maliennes d’autoriser le déploiement de personnel du groupe russe Wagner, qui aurait commencé à opérer dans le pays et est accusé de violations des droits de l’homme en République centrafricaine, en Libye et en Syrie. La décision de retrait s’applique à la fois à Barkhane et à la force européenne Takuba que la France avait essayé de mettre sur pied avec ses alliés. Ce bras de fer du Mali est l’objet d’une vive réjouissance dans les rangs des populations africaines. De nombreux observateurs s’accordent pour dire que le cas du Mali va susciter d’autres cas de contestation de la présence française.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

La Chine resserre le nœud coulant autour du cou de Taiwan

Ces deux derniers jours, il ne semblait y avoir aucune autre nouvelle dans le monde que la visite à Taïwan de la...

« Je veux m’assurer que la vie de Glencore soit un enfer »Akere Muna

L’avocat international entend en tout cas se battre pour qu’elle, l'affaire Glencore, continue de faire les gros...

Nancy a bravé le dragon chinois mais a-t-elle gagné

N’est-ce pas ? Pas vrai ?! Et bien…… Oui,...

Washington se cache derrière une vieille dame pour provoquer la Chine

Les États-Unis viennent de nous montrer qu’ils peuvent descendre encore plus bas que leurs créatures ukro-nazies du bataillon Azov, passés maitres dans...

La bombe suprême tranchera la guerre

Washington est « profondément préoccupé » par le fait que Moscou utilise maintenant l’usine comme base militaire et tire sur les forces ukrainiennes autour...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :